Une tribune pour les luttes

lundi 17 juin 2024

MARSEILLE

10 h

Porte d’Aix puis local Solidaire - boulevard Longchamps - 13001

Le 17 juin, tousTEs en grève ! Contre l’extrême droite génocidaire en Palestine, contre l’extrême droite raciste en France, contre le colonialisme raciste en Kanaky

SUD éducation 13 appelle l’ensemble des collègues à se mettre en grève le lundi 17 juin.

- Face à l’ampleur du génocide en cours en Palestine et à la suite des bombardements à répétition de l’aviation israélienne sur des camp palestiniens, des milliers de personnes sont descendues dans la rue dans de nombreuses villes pour exiger que cela cesse, toute de suite et maintenant. Dans les manifestations, on retrouve beaucoup de nos élèves : des lycéenEs, des étudiantEs mais aussi jeunes travailleursEUSEs. On assiste à un véritable élan de solidarité qui doit pouvoir aussi trouver un écho dans tous les secteurs professionnels, en particulier dans l’éducation.

En effet, dans nos classes, ce qui se passe actuellement en Palestine interpelle, choque, questionne nombre de nos élèves. En tant que personnel.le.s de l’éducation, nous formons les citoyenNEs de demain. Comment leur enseigner l’esprit critique, les clés de compréhension d’un monde complexe si nous-mêmes, ne soutenons pas les personnes qui se battent pour leurs droits fondamentaux et leur émancipation ? En tant que personnel.le.s de l’éducation nous avons comme devoir de dénoncer les massacres du passé mais n’est-il pas urgent de nous mobiliser pour dénoncer ceux du présent ?

- Face à la situation en Kanaky depuis plusieurs semaines, et la réponse autoritaire de l’Etat français qui entend passer en force, les manifestations des indépendantistes contre le dégel du corps électorat se sont multipliées . L’Etat français nie ainsi les accords précédents qui permettaient un véritable processus de décolonisation.

- Face à la montée inquiétante de l’extrême droite, la dissolution de l’assemblée et la décision de Macron de prendre des risques inconsidérés, les indignations sont nombreuses, elles se succèdent sans trêve, reliées par une matrice commune : l’extrême droitisation du logiciel macroniste, son autoritarisme, ses dérives liberticides, son racisme, son colonialisme, son mépris des travailleurs. La mécanique est mortifère et se déroule implacable : répression contre les gilets jaunes, contre les grévistes des mouvements sociaux, contre les lycéen.ne.s et étudiant.e.s, contre les activistes écologistes, contre les comorrien.ne.s pendant l’opération Wombushu, contre les jeunes des quartiers populaires suite au meurtre de Nael, contre les personnes immigré.e.s avec la loi Darmanin, contre les soutiens à la Palestine, contre les révoltes en Kanaky, contre les droits des personnes trans, des chomeu.r.se.s il est évident que dans le terreau fertile macroniste pousse la haine fasciste !

Le gouvernement a une lourde responsabilité dans la montée de l’extrême droite : en menant une politique antisociale et raciste, avec les réformes des retraites, de l’assurance chômage ou la loi immigration, il a d’une part suscité de la défiance et de la colère envers les cadres institutionnels de notre société et il a d’autre part participé à dédiaboliser le FN/RN. Ainsi dans l’Éducation nationale, le Choc des savoirs et l’uniforme, l’interdiction du port de l’abaya constituent des mesures tout droit issues du programme de l’extrême droite.

SUD éducation 13 appelle l’ensemble des collègues à réagir, se mobiliser évidemment mais pas seulement, il s’agit d’exercer notre pouvoir syndical le plus fort : la grève ! Ce lundi 17 juin, cessons le travail, faisons barrage à l’impérialisme de l’Etat français et à toutes les extrêmes droites qui se nourrissent les unes les autres dans de nombreux pays d’Europe comme en Israël.

RDV lundi 17 juin -
- 10h00 Porte d’Aix à Marseille (Rassemblement inter-orgas Pour la Palestine, Contre l’armement)
- 13h30 au local de Solidaires 13 pour organiser la suite de la lutte.

Répondre à cet article

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Agenda de la semaine

samedi 20 juillet 2024

mardi 23 juillet 2024

mercredi 24 juillet 2024

jeudi 25 juillet 2024

vendredi 26 juillet 2024

samedi 27 juillet 2024

dimanche 28 juillet 2024