Une tribune pour les luttes

Revue de presse - Article (2) - du 20 décembre 2006 - La Marseillaise

Occupation mouvementée à l’école la Paix. La police évacue les parents

La Marseillaise, 20/12/06

Article mis en ligne le mercredi 2 janvier 2008

La police a évacué hier matin une classe de l’école de la rue de la Paix (1er) occupée par des parents d’élèves qui protestaient contre une décision de l’inspection de supprimer un séjour de neige pour des élèves de CE1-CE2.
Une évacuation qui se serait déroulée quelques instants après qu’aurait eu lieu une altercation entre des parents d’élèves et des inspecteurs académiques, qui s’étaient déplacés. « L’incident est très, très grave », a affirmé l’inspecteur de circonscription M Hoffalt, qui affirme avoir rencontré quelques problèmes avec un enseignant de l’école, qu’il considérait « comme représentant un danger pour les élèves ». Ce qui avait motivé sa décision de faire annuler la classe de neige.
Selon l’inspecteur, quatre parents d’élèves se seraient présentés dans l’école et seraient montés dans la classe en bousculant la directrice. « L’inspecteur académique et son adjoint ont ensuite été bousculés, frappés et jetés à terre. Nous avons été amenés à appeler la police et à porter plainte. »
Les enfants font les frais du conflit
Des parents d’élèves ont été convoqués au commissariat, tandis qu’un parent serait détenu en garde à vue. « Une situation inadmissible », pour Sophie Deshayes, présidente de l’association des parents d’élèves de l’école de la Paix, aussi inadmissible que la décision qui avait été prise d’annuler ce séjour à la neige, pour les enfants d’une école ZEP. « Aujourd’hui ils font les frais d’un conflit entre l’enseignant et un inspecteur, dont les méthodes de pédagogie active ne sont pas du goût de l’Education nationale. »
L’enseignant qui n’est pas en cause dans les événements qui se sont déroulés hier avait reçu un avis défavorable lors d’une inspection, entraînant par la suite la décision d’annulation du séjour à la neige. « Cette histoire va très loin, affirme le Snuipp. C’est étonnant que l’on reproche à cet enseignant d’utiliser des méthodes nouvelles, reconnues pourtant pédagogiquement ». L’enseignant qui était apprécié des parents pourrait être suspendu de ses fonctions à compter de jeudi. Selon le Réseau éducation sans frontières, il serait inquiété par sa hiérarchie pour son engagement
« Cette décision est prise comme une sanction. Nous, nous sommes des parents et nos enfants ont aussi droit à un enseignement de qualité », a affirmé la représentante des parents d’élèves.
C.W.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Education c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 570