Une tribune pour les luttes

Non au Sommet Européen de Vichy du 3 novembre 2008 - Non aux politiques xénophobes de « désintégration » des étrangers en France et dans l’UE !

Article mis en ligne le vendredi 31 octobre 2008

M. Brice Hortefeux, ministre de l’Identité nationale – ayant déclaré le 28 juin dernier, sous les applaudissements de ses auditeurs régionaux, qu’ « Honnêtement, on en a ras-le-bol de cette histoire du passé » - a décidé d’organiser à Vichy, après Groningue (Pays Bas) et Potsdam (Allemagne), la « Troisième Conférence ministérielle européenne sur l’intégration » les 3 et 4 novembre 2008. Il s’agit en effet, pour lui comme pour le gouvernement, de laver l’opprobre attaché au régime de Vichy, de sinistre mémoire dans l’Histoire de la France.

Le MRAP, organisation antiraciste, née de la résistance clandestine au fascisme et au nazisme, pas plus que l’ensemble des organisations françaises – associatives, syndicales et politiques - engagées dans la défense des droits de l’homme et des libertés démocratiques, n’a la mémoire courte. Il garde intact le souvenir du combat contre un régime qui a engendré à la fois les lois antisémites d’octobre 1940 et une politique criminelle et discriminatoire à l’égard des Français et des étrangers « indésirables ».

Le temps de ce sommet européen, la capitale de ce qui fut l’ État français et qui s’inscrit bien dans l’histoire de la France comme l’a proclamé en 1995 le président de la République M. Jacques Chirac, deviendra la capitale européenne non d’une « intégration » proclamée, mais de la désintégration des étrangers par des politiques quotidiennes xénophobes de rejet et de stigmatisation ; la capitale du « chiffre », des rafles et des expulsions qui ont causé déjà trop de suicides ou de morts ; celle de la directive « de la honte » et de « centres d’internement » où couvera une violence croissante lorsque n’éclatent pas déjà les incendies ; celle encore de l’externalisation – pour mieux s’en laver les mains - du rejet des étrangers aux frontières sud et est de l’Union.

En 1940, la ville de Vichy n’était pas responsable de son choix par le pouvoir de Pétain et Laval. Ce n’est pas en accueillant aujourd’hui une conférence dont l’objet rappelle la politique d’un gouvernement auquel son nom est associé qu’elle se démarquera de cette tache dans son histoire et celle de la France.

Depuis la Libération, la mémoire des crimes des nazis et de leurs complices avait servi de repère moral, rappelant en permanence à quoi pouvait conduire l’antisémitisme et plus généralement le racisme et la xénophobie. Qualifier cette mémoire d’ histoire du passé dont on a ras-le-bol fait sauter cette garantie contre le retour des idées et actes de cette époque.

Le MRAP participera par la présence de ses militants régionaux et nationaux à la manifestation du lundi 3 novembre 2008 à 18h00 Place Jean Jaurès à Vichy et appelle le plus grand nombre à rejoindre cette mobilisation civique.

Paris, 31 octobre 2008
— 

Bernadette HETIER
migrations chez mrap.fr
— -
membre du collège de la présidence
collegiate president
presidenta colegiada

Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples
Movement Against Racism and for Friendship among Peoples
Movimiento contra el Racismo y por la Amistad entre los Pueblos

SIEGE/HEADQUARTERS/SEDE :
MRAP,43 Boulevard Magenta, 75010-Paris, France
Tel : 33 1 53 38 99 99
Fax : 33 1 40 40 90 98
e-mail : accueil chez mrap.fr


immigration site list
immigration chez lists.mrap.fr
http://lists.mrap.fr/cgi-bin/mailman/listinfo/immigration

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 4525

MRAP - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples c'est aussi ...

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 110