Une tribune pour les luttes

AC ! Agir ensemble cobtre le chômage et la précarité

Témoignage de chômeur handicapé :

"J’ai 54 ans le mois prochain, mais je crois pas qu’à ce rythme j’arrive à 55."

Article mis en ligne le dimanche 5 juin 2011

http://www.ac.eu.org/spip.php?article2134

Mercredi 1er juin 2011

Nous recevons de plus en plus de témoignages de précaires désespérés. En voici un de plus. Une formation de 21 mois a plongé ce chômeur dans une misère noire.
Il n’y a pas de fatalité : regroupons-nous pour lutter contre la déshumanisation
(Pour les contacts, voir http://www.ac.eu.org/spip.php?rubrique1.

Je suis handicapé (pas trop quand même...), et je termine une formation de 21 mois qui s’est déroulée dans l’Aveyron. J’étais chômeur et bénéficiait auparavant de la carte de transport gratuit en Midi-Pyrénées. Mes ressources étaient de 652€ (Allocation Adulte Handicapé :AAH) par mois, et le temps de la formation, une indemnité de stage de 652€ est venue s’ajouter à mon AAH. cependant, la gratuité des transports nous est refusée dès lors que nous sommes en formation (il parait, d’après pôle emploi, que de ce temps, nous ne sommes plus disponible pour un emploi....) Au final, j’ai du dépenser 330€ par mois de transport, sans compter que de Mazamet à Millau, il faut parfois jusqu’à 11h de trajet : Mazamet -> Toulouse, Toulouse -> rodez, rodez -> Millau, ce qui implique que je dois payer un repas en gare (10€x4 semaine => 40€).

Je suis actuellement diplômé, avec un interdit bancaire, et je ne peux pas savoir quand mes indemnités de stage (3000€ de retard) seront payés. Orange viens de me signifier que je ne pourrais plus appeler avec mon téléphone, je n’ai plus de chauffage chez moi, l’électricité va être coupée, le gaz aussi. J’en ai parlé aux assistantes sociales qui n’ont pour réponse que des colis alimentaires à me proposer. de toutes façons, je n’ai plus d’appétit et j’ai perdus 8kg, mon médecin n’a rien d’autre à me proposer qu’une "maison de repos", mais venant de passer 21 mois en totale cohabitation avec 80 handicapés, la perspective de me retrouver en "maison de repos" m’insupporte. J’ai 54 ans le mois prochain, mais je crois pas qu’à ce rythme j’arrive à 55.

bon courage à vous devant cette déshumanisation de la société où tout est si bien segmenté, avec une communication inter-service tellement formatée qu’elle en devient inexistante, et des fonctionnaires qui jouent au ping-pong avec vous comme balle.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

France c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 565

fRance / Libertés fondamentales c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 740