Une tribune pour les luttes

Communiqué de presse

Les habitants de la rue de la République et l’association « Centre ville pour tous » restent mobilisés

Article mis en ligne le lundi 10 janvier 2005

C’est au cours de l’été que l’association « Un Centre Ville Pour Tous » a décidé de s’engager sur les évènements de la rue de la République. L’action conjuguée des adhérents de Centre Ville Pour Tous et des habitants ont préparé et « formé » le succès de la manifestation du 27 novembre : 500 manifestants selon la police... combien étions-nous ?

Une délégation CVPT/habitants avait été reçue la veille par M. Espinasse, sous-préfet à la ville et Mme Encontre, secrétaire générale adjointe : nous leur avons fait part de notre désir d’une réhabilitation faite pour les habitants et non contre eux, nous avons dit nos inquiétudes et relaté les faits très graves dont nous sommes témoins et victimes. Nous avons appelé leur attention sur les non-renouvellements de bail, sur les pratiques scandaleuses de Marseille République et de son gérant Nexcity, sur le manque de transparence et de concertation entretenu par eux sur leurs projets. Nous avons souhaité que l’Etat puisse faire appliquer l’esprit et la lettre de la convention Opah, qu’il veille à ce que des logements sociaux et conventionnés soient effectivement créés sur ce périmètre, que soient prospectées toutes les possibilités de rester sur place. Parler de relogement oui ! mais seulement s’il y a besoin de reloger : à notre connaissance, aucun arrêté d’insalubrité ou de péril sur les immeubles de la rue ! Ces informations, sur les non-renouvellements de bail comme sur les travaux, pourront permettre au préfet de fonder ses décisions : c’est lui qui peut opérer un contrôle sur la nécessité des travaux prévus et autoriser l’emploi de la force publique pour les expulsions. M. Espinasse a estimé avec nous « que la légitimité d’une opération commence par son explication » et « que les méthodes employées ne sont pas admissibles ». Il nous assure de la volonté « de l’Etat, qui entend respecter ses obligations, considérant que cette opération de réhabilitation ne ressort pas d’un simple rapport entre un bailleur privé et des locataires, c’est bien un problème public, un problème qui concerne la République ».

Une autre délégation de « centre ville pour tous » et d’habitants a rencontré, le 8 décembre, M. Jalinot, Directeur Général de l’Etablissement d’Aménagement Euroméditerranée et ses collaborateurs en tant que maître d’ouvrage et animateur de l’opération d’intérêt national dont fait partie la réhabilitation de la rue de la République. Un compte rendu commun de cette rencontre est accessible en cliquant

A la veille du Conseil d’administration de l’EPA Euroméditerranée du 7 janvier 2005, l’association « Centre Ville Pour Tous » forte de l’engagement et de la détermination de 225 locataires de la rue de la République et des premiers soutiens apportés par un millier de marseillais :

- Estime que la réhabilitation de la rue de la République ne peut se faire contre ses habitants et que la participation de ces derniers est indispensable pour la réussite de l’opération.
- Rappelle la volonté de faire aboutir des solutions de maintien sur place ou de relogement en proximité et à des conditions sociales acceptables pour chacun des locataires de la rue de la République touchés par la réhabilitation,
- Réclame expressément une médiation des pouvoirs publics visant à ré-examiner la situation des premiers locataires qui ont déjà fait l’objet d’avis de non renouvellement de bail sans que l’opération n’ait été expliquée et sans que des propositions alternatives n’aient été faites.
- Demande que soient mis en place une communication appropriée et un espace de concertation et d’expression pour les habitants touchés par la réhabilitation,

Contact presse : 04 91 44 93 76 et 06 89 93 45 94

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Centre ville pour tous (CVPT) c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4585