Une tribune pour les luttes

A propos d’une rencontre en Mairie du 2ème secteur

sur la Rue de la République

Article mis en ligne le lundi 28 mars 2005

Réunis à l’invitation d’une délégation de locataires de Marseille République et de l’association « Un centre ville pour tous » une centaine de personnes ont participé, le 23 mars 2005, à une rencontre en Mairie du 2ème secteur. Il s’agissait de rendre compte de la rencontre organisée le 22 février par le directeur général d’Euroméditerranée entre les membres de cette délégation et les représentants de Marseille République.

A cette occasion, ont été rappelées les différentes étapes qui ont conduit 222 locataires à s’engager autour du manifeste « Il faut résister » et un millier de marseillais à les soutenir par des pétitions et des manifestations publiques. Depuis le début de ces actions il a été demandé aux pouvoirs publics d’agir pour que la réhabilitation ne se fassent pas au détriment des locataires concernés. Grâce à une mobilisation importante, largement relayée par les médias, différents résultats commencent à apparaître, mais ils nécessitent pour être consolidé, une vigilance attentive sur la situation de tous les locataires et particulièrement pour ceux d’entre-eux qui sont les plus fragiles.

Dans son compte-rendu la délégation a détaillé les engagements pris par le président directeur général de Marseille République au regard de ses 553 locataires actuels. Un accord a été donné pour que la communication avec les locataires soit dorénavant faite par écrit et que l’information dispensée par le propriétaire ou ses représentants soit respectueuse du droit et de la dignité de chacun. Il a été proposé de poursuive le dialogue afin de rechercher les bases d’un moratoire pour les locataires qui ont déjà reçu un avis de non-renouvellement de bail. De son côté, le directeur général d’Euroméditerranée s’est engagé à faire connaître les résultats de cette rencontre au Préfet et aux instances compétentes.

Après débat, les participants n’ont pas constaté d’avancée concrète pour les locataires, tout en notant que l’envoi des lettres attendues avait pu rencontrer des difficultés liées au récent dysfonctionnement du courrier. Il a cependant été convenu pour le cas où aucun signe concret du respect des engagements pris n’intervenait dans un délai de trois semaines, des actions nouvelles seraient entreprises. En outre la plus grande attention sera portée à des situations individuelles qui dans l’urgence nécessiteraient des initiatives publiques ou judiciaires.

Contact : Pour prendre contact avec l’association envoyez un email à l’adresse :

info chez centrevillepourtous.asso.fr

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Centre ville pour tous (CVPT) c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4595