Une tribune pour les luttes

COMMUNIQUE

ASSOCIATION AMIS ET FAMILLES DES VICTIMES DE L’IMMIGRATION CLANDESTINE

Membre de la Plate forme Migrants

Article mis en ligne le vendredi 30 avril 2004

Le mardi 27 avril 2004 ; à 06h30 AM, les forces de l’ordre de Tétouan (Maroc) ont mené une large opération de ratissage dans le camp de BELYOUNECH (lieu de rassemblement des immigrés sub-sahariens en transit au Maroc), utilisant des grands moyens techniques et humains.

Les forces de l’ordre ont confisqués, quatre tonnes d’aides alimentaires et 300 couvertures offerts par la plate forme migrants ( réseau associatif national et international),laissants les sub-sahariens sans le minimum vital, obligés a vivre dans des conditions de vie déplorable.

Il est a signaler que cette population en difficulté, comprend des femmes et des bébés, ainsi que des personnes gravement malades

La dernière opération de ratissage date du jeudi 22 avril 2004, elle s’est soldé par l’arrestation de 104 personnes et 8 blessés. Depuis ces trois dernières semaines Afvic, a enregistré une recrudescence dans les opérations de ratissage avec une fréquence de deux opérations par semaine ce qui met en péril l’intégrité physique de cette population en difficulté. Pour la première fois des hélicoptères et des chevaux ont été utilisés.

Les autorités de la province de Tétouan (camp belyounech) et de Nador (camp de gourougou) mènent une politique de ségrégation systématique obligeant les personnes à la peau teintée à se réfugier dans les bois.

Afvic tire la sonnette d’alarme quant a la gravité de la situation humanitaire de cette population, et demande aux autorités marocaines l’arrêt immédiat de ces opérations de ratissage qui mettent en péril l’intégrité physique et morale des populations migrantes en transit au Maroc.

Afvic exige des autorités de Tétouan la restitution de l’ensemble des aides humanitaires réquisitionné,

Et demande a la société civile nationale et internationale de réagir, a ces violations des droits de l’hommes contraires aux engagements internationaux du Maroc en envoyant des fax de protestation aux autorités centrales ainsi qu’aux autorités de Tétouan.

Monsieur le ministre de l’intérieur Fax : 00 212 37 76 74 04

Monsieur le Wali de Tetouan fax : 00 212 39 99 90 12

Avec une copie à l’Afvic fax : 00 212 23 49 12 87

Afvic Tel +212 23491261 www.afvic.fr.st

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1180