Une tribune pour les luttes

Retour de l’énergie à Bercy : c’est déjà Noël pour Areva et EDF SA

Article mis en ligne le lundi 15 novembre 2010

http://www.sortirdunucleaire.org/

Communiqué de presse

15/11/2010

Le Réseau "Sortir du nucléaire" manifeste sa plus vive réprobation suite au retour du portefeuille de l’Énergie dans le giron du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie.

Nul n’ignore en effet que les "grands corps" très influents à Bercy (X-Mines, Ponts ou ENA) sont largement pronucléaires. Les liens de ces grands corps avec Areva et EDF SA relèvent du secret de polichinelle. La reprise en main de l’énergie au service d’un productivisme primaire va bénéficier à l’industrie nucléaire. Cette recentralisation de l’énergie est un camouflet pour la démocratie. Ce choix éloigne encore la perspective de la nécessaire réforme de la politique énergétique française.
Nicolas Sarkozy avait déjà exclu le nucléaire du Grenelle de l’environnement. Voilà à présent que tout lien est rompu entre nucléaire et écologie : un véritable cadeau à l’industrie nucléaire.

En rapatriant le portefeuille de l’énergie au ministère de l’Économie, la France réaffirme le primat de l’économie sur le politique, en particulier dans le secteur-clef de l’électricité. En effet, considérer l’électricité nucléaire avant tout comme une marchandise, c’est prendre le risque de ravaler au second rang la sûreté des installations, la santé publique, le respect de l’environnement ou la lutte contre la précarité énergétique. C’est privilégier la recherche de profit à court terme, plutôt que la prise en compte des intérêts des générations futures.

La politique énergétique française mérite un véritable débat démocratique. Pour le Réseau "Sortir du nucléaire", l’avenir est aux économies d’énergie, à la sobriété énergétique et aux énergies renouvelables. Au-delà des grands discours et des bonnes intentions, la sortie du nucléaire, civil et militaire, constitue dès aujourd’hui un enjeu politique majeur. Nous invitons les citoyens à la plus grande vigilance sur ce dossier.

Contact presse : Daniel Roussée, 06 61 97 83 28

Lien permanent vers ce communiqué :
http://www.sortirdunucleaire.org/ac...

Retour en haut de la page

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4750

Réseau Sortir du nucléaire c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 85