Une tribune pour les luttes

Collectif 13 Droits des Femmes

8 MARS - Journée Mondiale de Lutte des Femmes

Manifestation pour les droits des femmes
Rendez-vous à 18 heures aux mobiles (haut de la canebière)

Article mis en ligne le vendredi 8 mars 2013

Le collectif droits de femmes 13 dénonce ce soir le refus de la préfecture d’autoriser une manifestation sur la Canebière à l’occasion du 8 mars. À l’appel des organisatrices, les 300 militantes ont bravé l’interdiction et défilé sur la voie du tramway pour dénoncer les inégalités professionnelles et les violences contre les femmes : "Travail partiel, salaire partiel, retraite partielle, il y en a assez, il faut lutter" ; "Oui papa, oui patron,oui chéri, y’en a marre"...
"Le 8 mars, ce n’est pas une fête, ce n’est pas la Saint-Valentin. C’est un jour de revendication"et "l’accord National Interprofessionnel (ANI) est un grave recul pour les femmes" a résumé une porte-parole.

JPEG - 272.5 ko
JPEG - 223.1 ko
JPEG - 238.7 ko
JPEG - 173.6 ko

Après des avancées significatives pour l’égalité, conquises par la lutte, nous
vivons une régression de nos droits :

- La crise économique pousse vers les solutions sexistes classiques : travail d’appoint, salaire
d’appoint ou retour au foyer pour les femmes avec comme conséquence une plus grande précarité.

- Les mentalités sexistes, revigorées par le nationalisme, les discours guerriers et la résurgence des
intégrismes religieux qui continuent d’opprimer, de faire souffrir, de blesser, de tuer des femmes, ici
et ailleurs dans le monde.

- Les budgets militaires se portent bien, et ne sont pas diminués contrairement aux budgets sociaux.

- Les violences envers les femmes touchent des milliers de femmes chaque année en France : viols,
violence conjugale, mariages forcés, harcèlement...

Aujourd’hui avec les salarié-es, les retraité-es et les chômeurs-es, les femmes
refusent de payer la « crise de la finance »
80% des travailleurs pauvres sont des femmes
80 % des postes à temps partiels sont occupés par des femmes
57% des chômeurs non indemnisés sont des femmes

L’Accord National Interprofessionnel "dit" sur la «  sécurisation du travail » du 11 janvier 2013 est une
remise en cause du droit du travail pour tous les salarié-es. Il précarisera un peu plus celles qui étaient
déjà précaires, (facilités de licenciements pour refus de mobilité, remise en cause des conventions de
branche sur demande des salariés ou de syndicats maisons, annualisation des temps partiels sur l’année,
baisse des salaires...).

Nous vous appelons toutes et tous à participer le 8 mars 2013
à une manifestation pour les droits des femmes

Rendez-vous à 18 heures aux mobiles (haut de la canebière)

POUR L’EGALITE, LA JUSTICE, LA LIBERTE, LA SOLIDARITE ET LA PAIX,

Nous dénonçons le système économique mondial et le patriarcat qui engendrent les inégalités, la
violence, le sexisme, le racisme et la pauvreté.

Nous exigeons que l’égalité professionnelle prévue par les textes soit une réalité.

Nous affirmons que face à la montée des intégrismes, seule la laïcité peut garantir le respect des droits et
des libertés des femmes.

P.-S.

i

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Féminisme/genre c'est aussi ...

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | ... | 125

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | ... | 1090