Une tribune pour les luttes

samedi 17 janvier 2015

MARSEILLE

14 h

Place des Réformés
M° 1 - Tram 2 Les Réformés

Mobilisons nous pour l’avortement

Rendez-vous le samedi 17 janvier à 14h aux Réformés pour venir avec nous sensibiliser les Marseillais-e-s aux questions et revendications sur l’IVG à l’occasion de l’anniversaire de la Loi Veil.

Groupe militant du Planning Familial 13 : groupefeministe chez gmail.com

Répondre à cet article

Vos commentaires

  • Le 14 janvier 2015 à 13:46, par lili En réponse à : Mobilisons nous pour l’avortement

    L’avortement pas plus dangereux que d’autres moyens de contraception ? vous voulez dire quoi par là ? l’avortement n’est pas un moyen de contraception, et il a bien prouvé qu’il pouvait être dangereux sur le plan physique (c’est pour ça que des femmes se sont battues entre autre). Et pour beaucoup de femmes, il ne reste pas sans conséquence psychologique, qu’on le choisisse ou non.
    Je trouve plutôt dangereux de le banaliser en une phrase, et d’en faire un moyen de contraception comme un autre, parce que certaines l’utilisent ainsi. C’est effectifement leur choix, ce n’est pas pour autant que c’est valables pour toutes, ni que c’est juste de le revendiquer tel quel.

  • Le 15 janvier 2015 à 17:29 En réponse à : Mobilisons nous pour l’avortement

    Il faut être maso pour choisir l’avortement comme moyen de contraception, mais arrêtons en effet d’expliquer aux femmes qui y ont recours qu’il est dangereux physiquement et psychologiquement. C’est faux et cela n’aide personne d’être victimisée pour le choix de son intégrité physique.

  • Le 15 janvier 2015 à 18:16, par lili En réponse à : Mobilisons nous pour l’avortement

    expliquez la vérité aux femmes, vous avez raison, elles comprennent rien, et apparemment même celles qui n’ont pas vécu très bien un avortement doivent accepter que c’est elles qui déconnent, c’est pareil que d’avaler la pilule en fait. et si elles souffrent, si elles le vivent mal, c’est qu’elles ne sont pas sujet de leur vie. Elles n’ont qu’à arrêter de se victimiser. Qu’elles soient fortes merde !

  • Le 15 janvier 2015 à 23:42, par messa En réponse à : Mobilisons nous pour l’avortement

    T’as raison : qu’elles soient fortes, FORTES ! SEULES face à la procréation qui demeure l’erreur de pauvres nanas. Évidemment ; les mecs n’ont rien à voir avec ça, d’ailleurs on n’en parle jamais et eux-mêmes, dans la plupart du temps, se dérobent...... sans laisser de traces : -( ....ah ! ah ! j’ai envie de vomir. Envie de vomir face à toutes les personnes qui culpabilisent la nana qui veut avorter. Dans "avorter" il y a baiser, faire l’amour, violer, inceste, niquer, refuser d’avoir un enfant et autant de raisons pour décider d’arracher un être qui vit déjà en soi. On ne sait pas forcément ce qu’on fait quand on avorte mais on sait ce qu’on veut et ce qu’on ne veut pas surtout quand "on" n’est plus que soi. C’est résolument l’état dans lequel te renvoie tout le protocole de l’avortement. eh bhein oui ! nous irons avorter dans d’autres contrées où la période pour l’acte est plus large, là où unE amiE ou plein d’amiEs seront là pour me soutenir, là ou une équipe, pas que médicale sera là pour me soutenir. Parce que là, à ce moment-là, j’aimerais avoir des soutiens, de la chaleur,
    On est quand même une sale bande de violentEs, de lâches et d’hypocrites !

  • Le 16 janvier 2015 à 12:40, par lili En réponse à : Mobilisons nous pour l’avortement

    d’accord avec toi, c’était de l’ironie mon message, qui répondait qu poste précédent....

    j’ai du mal avec cette injonction faîtes aux femmes d’être fortes, aux hommes aussi d’ailleurs, de lier systématiquement et seulement la souffrance à la culpabilité (quand je me suis fait avorter, j’ai souffert, pour des raisons qui m’appartiennent, c’est tout), ou la souffrance au statut de victime, qui ne reste qu’un statut (à ne pas confondre avec un traumatisme pour moi) et qui nous enlève sur le long terme ce que nous sommes vraiment : des sujets à part entière.

    bref, au départ, c’était juste que je ne comprenais pas la phrase "l’avortement est un moyen de contraception, etc...........".

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Agenda de la semaine

samedi 22 juin 2024

dimanche 23 juin 2024

lundi 24 juin 2024

mardi 25 juin 2024

mercredi 26 juin 2024

jeudi 27 juin 2024

vendredi 28 juin 2024

samedi 29 juin 2024

mercredi 3 juillet 2024