Une tribune pour les luttes

samedi 29 février 2020

MARSEILLE

16 h

Solidaires, 29 bd Longchamp, 13001

Rencontre-projection-débat

ALGÉRIE. L’exploitation du gaz de schiste est-elle la seule voie pour éviter la catastrophe économique et sociale à venir ?

CADSA

L’exploitation du gaz de schiste est–elle la seule voie pour éviter la catastrophe économique et sociale à venir ?
C’est ce que nous dit Monsieur Abdelmadjid Tebboune, le tout nouveau « Président » de la République, désigné par le pouvoir militaire le 12 décembre 2019 au terme d’un simulacre d’élections que l’écrasante majorité du peuple algérien a rejeté.
Est-ce une mise en condition de la population pour satisfaire les appétits gargantuesques des multinationales en embuscade ? A- t- on une alternative à cette « solution » synonyme d’une réelle mise en danger de la population et de l’environnement ?
C’est pour débattre de ces questions que le Collectif pour une Alternative Démocratique et Sociale en Algérie (cadsa-marseille) vous convie à une rencontre -projection – débat le

SAMEDI 29 FÉVRIER 2020 À 16H
AU LOCAL DE SOLIDAIRES
29 BOULEVARD LONGCHAMP 13001 MARSEILLE

Programme

16h00 : Accueil
16h30 : Introduction de la rencontre par un film documentaire.
17h00 : De la lutte citoyenne contre l’exploitation du gaz et de l’huile de schiste au moratoire de 2012 en France, par Christophe TOURRE, coordinateur et animateur des collectifs Ardéchois « Stop au gaz de schiste ».
18h00 : l’exploitation du gaz de schiste en Algérie : Est-ce la seule alternative pour éviter une crise économique et sociale à venir ? par Hocine MALTI, ancien Vice – Président de SONATRACH, consultant et auteur de l’ouvrage « Histoire secrète du pétrole algérien ».


Collectif pour une Alternative Démocratique et Sociale en Algérie (CADSA MARSEILLE)
Email : cadsa.marseille chez gmail.com
FB : Mon Algérie Marseille جزا ئرنا

Vous voulez vous informer sur la situation en Algérie ?
Ecoutez l’émission du Cadsa Marseille tous les vendredis de 18h à 20h
Sur radio Galère (88.4 FM ou www.radiogalere.org)

Répondre à cet article