Une tribune pour les luttes

Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui

Le programme du Conseil National de la Résistance, un héritage à défendre !

Article mis en ligne le lundi 24 mai 2021

Nous remercions les parlementaires LR et LREM Virginie Duby-Muller, Frédérique Lardet et Loïc Hervé pour avoir réussi à mettre en lumière notre rassemblement « Paroles de Résistances », trop pressés qu’ils sont à courir derrière le Rassemblement National en lui empruntant sa rhétorique et en s’insurgeant contre l’invitation faite à Assa Traoré.

En attendant, l’extrême droite et la fachosphère se régalent, relaient et renchérissent sur cette tribune. Cela nous vaut même des menaces personnelles !

La dérive extrême droitière des élus de droite est inquiétante et dangereuse. Il semblerait que les paroles de nos parrains Raymond Aubrac, Stéphane Hessel, Henri Bouvier, John Berger et Walter Bassan résonnent moins à leurs oreilles que celles des nationalistes d’extrême droite qu’ils singent à l’approche des échéances électorales. On ne combat pas l’extrême droite en faisant la promotion de ses idées les plus nauséabondes, ni en utilisant sa rhétorique à des fins électorales.

Rappelons que les fondateurs du Rassemblement National n’étaient pas du côté de la Résistance mais bien du côté de la collaboration avec l’Allemagne nazie.

De notre côté, nous continuons de défendre l’héritage du Conseil National de la Résistance que les responsables politiques actuellement au pouvoir continuent de détruire méthodiquement… alors même qu’ils ne cessent d’avoir « le devoir de mémoire » à la bouche.

Nous irons pique-niquer au Plateau des Glières le dimanche 30 mai.

L’annulation forcée de notre rassemblement « Paroles de Résistances », pour des raisons « officielles » de crise sanitaire, nous fait à la fois sourire et nous met en colère. Il serait donc plus dangereux de se rendre dans cet espace naturel de 300 hectares, où les gens peuvent se tenir à distance, plutôt que dans les grandes surfaces, les transports en commun, ou encore à 800 dans une salle ?
Au regard des décisions à géométries variables concernant les rassemblements (le Préfet de Paris autorise -à juste titre- un rassemblement statique qui nous est refusé ici), au regard des menaces qui planent sur notre liberté de manifester, nous avons décidé de ne pas abandonner le Plateau des Glières.
Ainsi, nous, membres de l’association Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui, irons pique-niquer en ce haut lieu de la Résistance le dimanche 30 mai à midi. Nous le ferons en citoyens libres, sans tribune, en respectant les règles sanitaires. Une sorte de retour aux sources qui nous rappellera notre premier rassemblement de 2007.
Nous irons sur le Plateau pour continuer d’honorer le Conseil National de la Résistance et ses valeurs. Jamais son programme social ni les libertés qui y sont attachées n’ont été autant attaqué.e.s. Notre simple présence montrera notre vigilance et réaffirmera notre détermination à poursuivre l’œuvre des Résistants.
En ce beau jour de mai où la météo s’annonce belle, et ainsi que bon nombre de gens sans doute, nous irons respirer l’air pur des montagnes qui chassera de nos cerveaux, le temps d’un dimanche, l’ambiance nauséabonde des idées que les Résistants des Glières combattirent.

PDF - 54.9 ko

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4590

France/libertés fondamentales c'est aussi ...

0 | 5 | 10