Une tribune pour les luttes

Actu-chômage

Le Smic n’augmentera pas au 1er juillet 2011

"Parce que la hausse des prix n’a — paraît-il — atteint que 1,89% sur un an au lieu des 2% requis, il n’y aura donc pas de revalorisation automatique."
"Pour 0,1%, tu peux aller te rhabiller ! "

Article mis en ligne le dimanche 19 juin 2011

A lire avec les liens
http://www.actuchomage.org/20110617...

Vendredi, 17 Juin 2011

Chaque année, au 1er janvier, le montant du Smic est revalorisé. Début 2011, il a été augmenté de 1,6%, passant de 8,86 € à 9 € brut de l’heure pour atteindre 1.365 € brut (soit 1.073 € nets) pour 35 heures hebdomadaires. Faut-il rappeler que, depuis l’élection de notre soi-disant Président du pouvoir d’achat, aucun "coup de pouce" ne lui a été accordé ?

Heureusement, l’article L. 3231-5 du Code du travail prévoit une revalorisation automatique du salaire minimal interprofessionnel de croissance lorsque l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente d’au moins 2% par rapport à l’indice ayant servi de base à sa dernière revalorisation. Le Smic doit alors être augmenté dans la même proportion, à compter du premier jour du mois suivant la publication de l’IPC par l’Insee.

Pour 0,1%, tu peux aller te rhabiller

La forte augmentation des prix à la consommation relevée au début de l’année laissait envisager une revalorisation du Smic au 1er juillet, conséquence mécanique de leur flambée. Or, celle-ci n’aura pas lieu. Pour l’Insee, une moindre inflation en avril et la quasi-stabilité des prix au mois de mai n’ont pas permis de confirmer ces prévisions et, fin mai 2011, l’indice des prix à la consommation n’aurait augmenté que de 1,89%, le seuil fatidique des 2% pouvant cependant être franchi d’ici novembre.

C’est le FMI qui va être content ! Lui qui préconise une modération accrue en matière de salaire minimum « pour empêcher le Smic d’augmenter davantage que le salaire médian » et « favoriser la création d’emplois peu qualifiés ».

Et la Commission européenne aussi ! Elle qui, via le « pacte pour l’euro », souhaite la fin de l’indexation des salaires sur les prix.

Mais certainement pas nos 20% de Smicards qui en chient...

Tous ces oligarques grassement payés estiment que le Smic serait un frein à notre "compétitivité" alors que les énormes dividendes (qui équivalent à 6 millions de Smic, selon la CGT) versés chaque année à nos actionnaires (qui ne produisent rien) au lieu d’être réinvestis dans la production, seraient, eux, compétitifs ? Pour certains, le Smic serait même un "créateur de chômage" : or, que dire des entreprises qui licencient et/ou délocalisent alors qu’elles font des bénéfices ? Cela ne peut plus durer.

On peut également remettre en cause les méthologies de l’Insee, organisme piloté par Bercy et dont l’indépendance n’est pas garantie, qui, dans ses calculs, fait fi de l’explosion de toutes les charges contraintes pour les ménages.

SH

Retour en haut de la page

3 Messages

  • Le 26 juin 2011 à 08:27, par julie

    c’est bizarre j’avai cru comprendre qu’il voulait augmenter le smic selon le site http://www.smic-horaire.fr

  • Le 23 juillet 2011 à 18:52, par

    mercredi 13 juillet 2011

    par UD CGT 13

    C’est le taux d’inflation hors tabac des ménages urbains, dont le chef est ouvrier et employé, qui sert de référence pour l’éventuelle revalorisation du SMIC.

    A la fin du mois de juin, il s’établissait à 1,96% au-dessus de son niveau de novembre dernier. La revalorisation aurait été obligatoire s’il avait atteint 2%.

    Le gouvernement en profite donc pour refuser toute augmentation alors que le taux d’inflation a atteint 2,1% au mois de juin. Les prix de l’alimentaire, de l’essence continuent eux d’augmenter.

    Le SMIC est fixé actuellement à 9,00 euros brut de l’heure, soit 1.365 euros brut par mois pour un temps plein, notoirement insuffisant pour permettre de répondre aux besoins des ménages.

    La CGT revendique un SMIC à 1 700 euros compte tenu de l’inflation et du poids des dépenses contraintes (chauffage, carburants, loyer, etc.).

    En effet, une hausse régulière du SMIC alimentant une dynamique salariale contribue, au travers de la consommation des salariés, à la croissance économique, favorisant le développement de l’activité et de l’emploi.

    • Le 10 octobre 2011 à 22:32, par Trio93

      D’apres le blog sur le montant du smic, celui augmentera le 1er Janvier 2012, les augmentation du SMIC en Juillet reste somme toute exceptionnel.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

France c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 565

fRance / Libertés fondamentales c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 735