Une tribune pour les luttes

Un tramway pour les Roms : le gouvernement plonge dans l’indignité

Article mis en ligne le mardi 6 septembre 2011

Paris, le 2 septembre 2011

Le 31 août à Saint-Denis, après une nouvelle évacuation de leur bidonville, des familles de Roms roumains ont été entassées par la police dans une rame du tramway jusqu’à la gare de Noisy-le-Sec puis forcées à prendre le RER avec l’objectif de leur faire quitter le département.

Cette traque inhumaine menée par l’Etat contre les plus précaires est inacceptable. La Ligue des droits de l’Homme condamne cette opération indigne de bannissement territorial menée sous les ordres du préfet de Seine-Saint-Denis. La réquisition des moyens de transport public est injustifiable et la complicité des représentants locaux de la RATP est inadmissible.

Déjà en 2008 pour des faits semblables à la gare de Massy, la Commission nationale de déontologie de la sécurité, que la LDH avait fait saisir, avait fermement qualifié d’illégal le comportement de la police et du préfet de l’Essonne et fortement condamné la duplicité de la SNCF dans cette affaire.

La LDH a décidé en conséquence de saisir le Défenseur des droits désormais compétent pour instruire des tels agissements.

Source :

http://www.ldh-france.org/Un-tramwa...
http://www.ldh-france.org

Retour en haut de la page

1 Message

  • Le 11 septembre 2011 à 14:01, par

    07 septembre 2011

    Des trains pour bannir les Roms hors de la Seine Saint Denis

    Le 31 août, au petit matin, la police évacué une centaine de Roms du quartier des Cosmonautes à Saint Denis. Ils ont ensuite été acheminés dans une rame de tramway spécialement affrétée pour eux jusqu’à la gare RER de Noisy-le-Sec où ils ont été contraints de monter dans des trains pour quitter le département. Cette évacuation s’est faite avec l’appui des CRS qui veillaient à empêcher les Roms de descendre des trains. Beaucoup d’enfants, de femmes enceintes ou de personnes malades ont dû subir ce traitement indigne et de nombreuses familles sont aujourd’hui disloquées.

    Le collectif Romeurope a décidé de saisir la justice ainsi que le défenseur des droits pour dénoncer ces pratiques illégales, portant atteinte à la liberté d’aller et de venir reconnue dans la Constitution.

    Pour en savoir plus :

    > Le T1 se transforme en tramway de la honte, Marie Barbier, l’Humanité

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4485

Ligue des Droits de l’Homme (LDH) c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 250