Une tribune pour les luttes

Tigran est libre !
Il doit maintenant être régularisé
Compte-rendu de l’audience pour lui et d’autres du recours contre l’OQTF devant le T. A. du 21 septembre.

+ Rencontre avec le cabinet de Madame Taubira par la délégation des personnels du lycée Denis Diderot
+ RESF : La mobilisation continue, pour lui et tous les autres ! (3 pères d’élèves sont actuellement en rétention à Marseille)

Article mis en ligne le samedi 22 septembre 2012

Beaucoup de monde au TA autour de Tigran, famille, amis, enseignants, association de quartier, militants. L’affaire de Tigran a effectivement été repoussée, même si l’avocate a plaidé, avec un argument juridique qui semblait imparable : Tigran ayant été libéré, l’audience ne pouvait plus se tenir qu’en collégialité et le juge présent n’avait pas le pouvoir de statuer seul.

Et ce n’était peut-être pas plus mal, le "juge" souriant et bénin ayant rejeté les 4 recours suivants, alors que pour trois d’entre eux il s’agissait de travailleurs depuis des années en France, (14 ans pour l’un d’entre eux, 9 ans pour les autres) parlant bien le français, avec toutes les garanties de représentation ( bail, factures) et d’intégration, et un passeport en cours de validité. Les recours avaient été argumentés sur une dizaine de pages par Forum Réfugié avec tous les documents nécessaires joints, bien présentés par l’avocate d’office. Le quatrième cas était celui d’une jeune croate arrêtée peu après son arrivée en France et à la famille de qui on avait donné un mois pour repartir, l’enfermant elle au CRA ...

Compte-rendu Mille Bâbords.


Derniers rebondissements (vendredi 21 septembre 11h 30) :

Nous apprenons par l’avocate de Tigran que la Préfecture demanderait le renvoi de l’affaire qui doit être jugée cet après-midi.
Tous ceux qui l’ont soutenu ne comprendraient pas que l’épreuve subie par Tigran ne se termine pas cet après-midi de manière positive par un désistement pur et simple de la Préfecture ouvrant la voie à une régularisation et non par des manœuvres dilatoires afin de jouer les prolongations en espérant un essoufflement de la mobilisation (qui n’a aucune chance de se produire !)

Venez nombreux.


Communiqué de presse

Marseille, le 21 septembre 2012

Rencontre avec le cabinet de Madame Taubira concernant un élève sans papiers du lycée D. Diderot arrêté le 15/09/2012.

Les personnels du lycée Denis Diderot se félicitent de la libération de Tigran HOVHANNISSIAN du Centre de rétention administrative où il avait été conduit le 17/09. Cependant sa situation n’est pas encore régularisée. Il passe au tribunal administratif ce vendredi 21/09 à 14h00 qui statuera sur le maintien ou non de l’OQTF ( Obligation de Quitter le Territoire Français ) prononcée par le Préfet le 17/09.

La délégation des personnels du lycée Diderot a remis en main propre à la conseillère technique de Mme Taubira son dossier lors la venue de celle-ci au Lycée Saint-Exupéry ce matin. A cette occasion nous avons alerté Mme le ministre de la Justice et Monsieur le Recteur sur la situation intolérable de cet élève. Par ailleurs, à cet effet, une entrevue avec le Préfet a été demandé par le RESF mercredi 26 septembre après-midi.

Nous restons mobilisés et déterminés à aller jusqu’au bout des démarches pour que l’OQTF qui pèse sur Tigran soit levée, qu’il reçoive un titre de séjour ainsi que sa famille. Ce lycéen doit pouvoir poursuivre sereinement sa scolarité.

La délégation des personnels du lycée Denis Diderot.


http://www.lamarseillaise.fr/societ...

Audience cet après-midi contre l’expulsion

21-09-2012

La bonne nouvelle est tombée, hier, en fin d’après-midi, le jeune lycéen Tigran H a été libéré.

« Enfin libre ! Tigran Hovhannessian, 19 ans, en classe de Seconde au lycée Diderot ( 13e ), est sorti du Centre de rétention administrative ( CRA ) hier. L’élan de solidarité a payé. Celui des militant(e)s de Réseau Education Sans Frontières, de la Ligue des Droits de l’Homme, de la FSU, des professeur(e)s du lycée Diderot.
Arrivé en 2011 en France avec sa famille fuyant l’Arménie où leur vie était en danger, le jeune homme avait été arrêté, le 15 septembre à Castellane, suite à un contrôle d’identité. « C’est un garçon très courageux qui a fait beaucoup d’efforts, témoignait son professeur d’Anglais, Frédéric Falzon. Il parlait très mal le Français quand il est arrivé dans ma classe en cours d’année. Même si ce n’est pas facile pour lui, il n’y a jamais eu de problème. Tigran reçoit des cours de soutien et un camarade de classe d’origine arménienne l’aide pour la compréhension de certaines choses ». Apprenant que l’absence de son élève était liée à une arrestation, Frédéric Falzon a été d’autant plus choqué que c’était la première fois qu’un élève scolarisé dans les Bouches-du-Rhône était placé en rétention depuis la création du CRA ( 2007 ).

« Cinq ans de Sarkozy, Hortefeux, Besson, Guéant, divers préfets des Bouches-du-Rhône, n’ont pas réussi, grâce à l’acton vigilante du RESF 13, à voir enfermer un seul jeune majeur scolarisé au CRA de Marseille. Il aura donc fallu attendre « le changement » pour voir cette résistance active contournée », s’indignait Florimond Guimard pour RESF. Même indignation chez Jean-Claude Aparicio, vice-président de la LDH 13 et Jean-Marc Coppola, vice-président de la Région (groupe Front de Gauche). Ce dernier déclarait : « Arrêté, mis en garde à vue pendant 48 heures puis transféré en centre de rétention, Tigran doit avoir une drôle d’image de la France ».

Mais sa libération ne règle rien, le préfet maintenant sa décision d’expulsion, tout le monde se retrouve devant le tribunal administratif ( 27 Cours Puget ) aujourd’hui à 14h pour soutenir le jeune lycéen. Ses professeurs sont reçus ce matin par un conseiller de Christiane Taubira.

Le changement, c’est tout de suite.

piedad Belmonte


RESF

TIGRAN EST LIBRE !
Il doit maintenant être régularisé : TA cet après-midi à 14h (au n°27 du Cours Pierre Puget 6ème) !

La solidarité avec un jeune majeur sans papiers marseillais scolarisé, enfermé au centre de rétention, a payé.
Elle continue, pour lui et tous les autres ! (3 pères d’élèves sont actuellement en rétention à Marseille)

Résumé du cas, voir http://www.educationsansfrontieres....

Il n’aura pas fallu plus de 24h pour que la mobilisation en réseau des élèves et personnels du lycée Diderot (Marseille 13è), des militants du RESF13, des syndicats enseignants (voir courrier SUD et FSU en PJ), d’élus (voir en PJ lettre de JM Coppola vice-président de la Région PACA délégué aux lycées), de citoyens interpellant la préfecture par téléphone, fax et courriel… soit victorieuse.

La stupeur de constater, pour la première fois depuis que le CRA de Marseille est ouvert en 2007 -qui plus est après avoir dégagé Sarko- qu’un lycéen y était enfermé et promis à la séparation avec ses parents, a déclenché ce formidable élan de solidarité qui a fait reculer le préfet des Bouches du Rhône.

Néanmoins, si Tigran est libre et pourra rapidement retrouver sa famille et le chemin du lycée, rien n’est réglé quant à sa situation administrative. En effet le préfet maintien sa décision d’OQTF (obligation à quitter le territoire) à son encontre.

Pourtant l’avenir de Tigran et de ses parents qui ont fui l’Arménie est de toute évidence ici, et la solidarité active qui s’est manifestée en témoigne. Cet arrêté préfectoral d’expulsion doit donc être abrogé, et c’est dans ce but que le dossier de Tigran, soutenu par son avocate, passera devant le tribunal administratif de Marseille vendredi 21 septembre à 14h (27 cours Puget 13006). Le RESF appelle à assister nombreux à cette audience.

Par ailleurs, vendredi matin, une délégation de professeurs du lycée Diderot sera reçue par un assistant de la ministre de la Justice Mme Taubira, en déplacement au lycée St-Exupéry (avec le recteur d’académie et le préfet normalement). Il se pourrait même que le ministre de l’Intérieur l’accompagne ?...

Le Réseau Education Sans Frontières l’avait annoncé nationalement dès le début 2012 : il serait là avant, pendant et après les élections quelles que soient leurs issues. Donc aujourd’hui, pas question de laisser faire sous la gauche ce qui a été combattu durant 5 voire 10 ans sous la droite. Ce qui était inacceptable hier ne l’est pas moins aujourd’hui.

A titre d’illustration la chronique de l’intolérable du quinquennat du successeur de Nicolas Sarkozy, mise à jour malheureusement (très) régulièrement depuis juin 2012

http://www.educationsansfrontieres.org/article44696.html

Et localement 3 pères d’élèves sont actuellement au centre de rétention de Marseille :

- M. Ribeiro, en France depuis 12 ans, capverdien, victime de la double peine, père d’un enfant français de 5 ans résidant à Martigues. Expulsable avant la fin du mois.

Voir pétition de soutien http://resf.info/article44696.html

- M. Idermunkh, père chinois d’une petite fille de 5 ans (née en France et scolarisée en maternelle à Marseille 13è), et sa femme sont en France depuis 2005. Débouté de sa demande d’asile en 2009. Arrêté lors d’un contrôle routier. A passé 3 semaines aux Baumettes pour une condamnation ancienne et a été directement transféré au CRA de Marseille. Encore un cas de double peine. Plus de recours jusqu’au JLD de son 25ème jour de rétention.

Voir détails http://resf.info/article44639.html

- M. Hamdaoui, algérien, père de 3 enfants français scolarisés à Marseille est arrivé en France en 1989. Il a déjà été expulsé 3 fois avec une Interdiction Définitive de Territoire. Il est retenu au CRA depuis plus d’une semaine. Les juges du Tribunal Administratif, des Libertés et de la Détention ainsi que de la Cour d’Appel ont tous rejeté sa demande de libération.

La solidarité avec les Sans papiers reste donc active à Marseille et en Provence, au moins jusqu’à ce que l’empilement des lois répressives votées par l’ancienne majorité concernant les étrangers soient abrogées et le CESEDA complètement remis à plat.

Réseau Education Sans Frontières 13

resf13 chez no-log.org 06 31 32 48 65

61 rue Consolat 13001 Marseille

www.educationsansfrontieres.org

OpenDocument Text - 24.5 ko
Communiqué LDH 13 du 21 sept 2012
OpenDocument Text - 28.9 ko
courrier JM Coppola Tigran Hovanissian(1)
PDF - 61.5 ko
FSU lettre préfet Tigran hovhanissian
PDF - 94.1 ko
courrier SUD Educ recteur Tigran Hovhanissian
Retour en haut de la page

1 Message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

RESF 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 460

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 855