Une tribune pour les luttes

Anarchists Against The Wall

Israël : le co-fondateur des anarchistes contre le mur arrêté

Article mis en ligne le jeudi 30 janvier 2020

Jonathan Pollak, un anarchiste de longue date, co-fondateur d’Anarchistes contre le Mur et activiste de solidarité avec la Palestine, a été arrêté à Tel Aviv.

L’arrestation de Pollak fait suite à une action pénale engagée contre trois militants impliqués dans Anarchistes contre le mur en février 2018 par le groupe nationaliste israélien d’extrême droite Ad Kan. Les deux autres militants persécutés sont Kobi Snitz et Ilan Schleif. Les trois hommes sont accusés d’avoir agressé des soldats des Forces de défense israéliennes (FDI) et d’avoir organisé des événements au cours desquels les soldats ont été blessés.

Ad Kan se consacre à la persécution des organisations de gauche et des droits de l’homme. Il est connu pour son infiltration de groupes de gauche israéliens et pour avoir poursuivi des militants. Ad Kan affirme que Pollak, avec Snitz et Schleif appartenaient aux anarchistes contre le mur et "incitait les manifestants palestiniens à la violence" et "avait agressé des soldats israéliens".

Avant son arrestation, Jonathan a refusé de comparaître devant le tribunal pendant des mois, expliquant que pour ce faire, il devrait reconnaître l’autorité de l’État israélien pour gérer la résistance contre l’occupation. Il a déclaré qu’il ne reconnaissait pas l’autorité d’un pays qui maintient une dictature militaire sur les personnes privées de droits fondamentaux en Cisjordanie et à Gaza.

Par la suite, Pollak a été arrêté par des agents d’infiltration sur son lieu de travail, le journal Haaretz, où il travaille en tant que graphiste. On lui a proposé de payer une caution de 500 shekels (environ £ 110) : une offre qu’il a refusée en disant qu’il ne reconnaîtrait pas un système à deux niveaux, où les Palestiniens sont jugés par des autorités militaires plutôt que civiles et la punition pour eux serait beaucoup plus grande , et ils n’auront pas non plus la possibilité de se renflouer.

Dans une déclaration intitulée To Prison, Again, for Protesting Against of Israel’s Colonial Rule, Jonathan a écrit pour le journal Haaretz, il a déclaré :

« Pour participer à la lutte pour renverser l’apartheid israélien, les quelques citoyens juifs d’Israël qui le souhaitent devront d’abord reconnaître qu’ils sont trop privilégiés et prêts à payer le prix de l’abandon de ce statut. Une rébellion ouverte contre le régime a lieu depuis des décennies, menée par le mouvement de résistance palestinien. Le prix payé par ceux qui y participent est immense. Les citoyens juifs d’Israël doivent traverser et marcher sur leurs traces. »

Pollak a été placé en détention provisoire à la suite d’une audience devant le tribunal d’instance de Jérusalem mercredi dernier, qui a vu des affrontements entre des dizaines de militants de gauche et de droite.

Ce n’est pas la première fois que Jonathan Pollak est poursuivi par l’État israélien. En octobre 2010, Pollak a été condamné à une amende de 1 250 $ pour avoir participé à une manifestation illégale contre le mur. Cependant, lors de la même audience, un militant palestinien Abdullah Abu Rahma a été condamné à un an de prison. Toujours en décembre 2010, Pollak a été condamné à trois mois de prison pour avoir participé à une réunion illégale en janvier 2008. Il a décliné l’offre du tribunal de faire commuer sa peine en un service communautaire. Pollak a été libéré en février 2011 pour bonne conduite et a repris son activisme dans la semaine.

 zb

information reprise et traduite du site de Freedom Press UK.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

anarchisme c'est aussi ...

International c'est aussi ...

0 | ... | 370 | 375 | 380 | 385 | 390 | 395 | 400 | 405 | 410 | ... | 425

Palestine c'est aussi ...

0 | ... | 55 | 60 | 65 | 70 | 75 | 80 | 85 | 90 | 95 | 100

Répression c'est aussi ...

0 | ... | 370 | 375 | 380 | 385 | 390 | 395 | 400 | 405 | 410 | ... | 1180