Une tribune pour les luttes

Risque de black-out électrique : "Sortir du nucléaire" rend hommage aux Bretons et fustige l’Etat et EDF

Article mis en ligne le mercredi 16 décembre 2009

- Les Bretons ont été "punis" pour avoir eu le courage de refuser le nucléaire

- L’Etat et EDF ont délibérément mis le Bretagne en situation de dépendance

- Il est encore temps de faire de la Bretagne un modèle d’alternative énergétique

A cause de la politique pronucléaire imposée depuis 50 ans, la consommation française d’électricité atteint actuellement des niveaux insensés, et la Bretagne est stigmatisée par les pouvoirs public car elle ne produit que 8% de l’électricité qu’elle consomme.

Or, cette dépendance n’est en rien une fatalité, elle a au contraire été soigneusement organisée par l’Etat pronucléaire et par EDF pour "punir" les Bretons qui, par des mobilisations populaires massives, ont repoussé tous les projets nucléaires, en particulier à Erdeven (en 1974-75), à Plogoff (1978-1981) ou au Carnet (1995-1998)

Mais, au lieu de prendre acte de cette forte demande citoyenne pour une politique énergétique alternative, et de faire de la Bretagne une région avant-gardiste, l’Etat et EDF ont au contraire organisé la dépendance de cette région pour pouvoir aujourd’hui, avec pire des mauvaise foi, stigmatiser le refus du nucléaire. Pourtant, dès 1979, des universitaires et le PSU avaient élaboré le "Plan alter breton" (PAB) qui ferait merveille actuellement s’il avait été mis en oeuvre.

Aujourd’hui, il est encore temps de faire de la Bretagne la preuve exemplaire qu’une politique énergétique propre et durable est possible, basée sur les économies d’énergie (élimination des gaspillages), l’efficacité énergétique (consommer moins pour un même besoin), et les énergies renouvelables.

Et ce d’autant que de nouvelles technologies sont apparues entre temps, comme les hydroliennes qui feraient merveille le long des côtes bretonnes, longées par de forts courants, pour une production électrique équivalente à deux réacteurs nucléaires EPR. (*)

L’option française "centrales nucléaires + chauffages électriques" fait actuellement la preuve de son absurdité, met la France en situation de dépendance et aboutit à la production de déchets radioactifs et à de forme émissions de co2. Aussi, le Réseau "Sortir du nucléaire" clame haut et fort son soutien aux Bretons et à leur demande de politique énergétique alternative… et donc sans nucléaire.

(*) http://www.ecolopop.info/2007/09/sa...

Lien permanent vers ce communiqué :
http://www.sortirdunucleaire.org/ac...

Retour en haut de la page

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4720

Réseau Sortir du nucléaire c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 85