Une tribune pour les luttes

La marche Paris-Nice des Sans-Papiers passera à Marseille au Théâtre Toursky où elle s’arrêtera devant le mur de la poésie,

Promenade Léo Ferré : vendredi 28 mai à 18H30.

Article mis en ligne le samedi 22 mai 2010

Présent dans la cité, ce mur de la poésie est l’expression d’une tonalité de voix qui rassemble et crée des passerelles entre les citoyens et les artistes.

Par les forces vives de ses utopies et de ses rêveries il induit une certaine vision de la Beauté et de la Vérité au service d’une idée de partage de l’Humain et de ses combats.

Il est le point de confluence où se retrouvent et s’unissent nos révoltes et nos indignations face à la bêtise, l’indifférence et l’égoïsme. Ce mur poétique, éminemment symbolique, bâti de mots, d’images, de transparences, de reflets et d’ouvertures sur la réalité du monde s’inscrit parfaitement autour de valeurs qui donnent à ces rencontres de voix un souffle de liberté, d’espérance et de fraternité.

Cette convergence entre les poètes et les nouveaux exclus se retrouve dans un même combat et une même résistance face aux contradictions et aux injustices de nos sociétés.

À l’occasion de ce rassemblement, Richard Martin pour Albert Jacquard remettra symboliquement un passeport pour la Communauté Méditerranéenne au représentant des sans-papiers. Selon Albert Jacquard : « La Communauté Culturelle Méditerranéenne témoigne du choix de la vie par les peuples qui entourent cette mer. Ensemble, ils en feront un foyer de fraternité, de mise en commun des interrogations, des espoirs, des projets ouverts à tous les hommes d’aujourd’hui et de demain. »

Auparavant, ils assisteront à 14 heures au débat animé par Madame Aziza Bennani, Ambassadeur délégué du Royaume du Maroc auprès de l’Unesco et par Madame Anaisabel Prera, Ambassadeur du Guatemala en France et déléguée permanente du Guatemala auprès de l’Unesco.

La thématique abordée lors de ces XX èmes Rencontres de l’Institut International du Théâtre Méditerranéen propose un débat autour d’un projet de Culture de la paix et de l’acceptation de la diversité culturelle, compatible avec le respect des Droits de l’Homme et le partage d’une Culture pour tous.
La présence des Sans-Papiers fait écho à ce concept de la Culture de la paix né au cœur de l’Afrique (Yamoussoukro) et adopté par la Conférence générale de l’Unesco en 1989. Ce concept est basé sur les principes édictés dans la charte des Nations Unies, un concept qui part de la conviction que la violence et la guerre ne sont pas naturelles chez l’être humain (Déclaration de Séville des scientifiques du monde entier-1989), un concept qui propose des réponses à la xénophobie, à l’extrémisme, à l’exclusion, au communautarisme, aux peurs de tout genre…, des phénomènes de barbarie hélas toujours présents et communs à travers le monde. Un concept qui s’adresse à l’esprit et au cœur.

L’entrée est libre pour le public pour ces deux rendez-vous…

Contact - presse :

Serge Alexandre au 06 18 58 94 18

assisté de

Charlotte Delachaux au 06 84 93 79 45

Claire Foucqueteau au 06 61 44 29 24.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4535

Résister Aujourd’hui c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25