Une tribune pour les luttes

Communiqué commun de l’Association Française des Malades de la Thyroïde et du Réseau "Sortir du nucléaire"

Tchernobyl : dessaisissement du juge d’instruction en charge de l’affaire - Une provocation indécente

25 ans de Tchernobyl - 25 jours d’actions : Tchernobyl, Fukushima, plus jamais !

Article mis en ligne le jeudi 31 mars 2011

Communiqué de presse

31/03/2011


25 ans de Tchernobyl - 25 jours d’actions : Tchernobyl, Fukushima, plus jamais !

L’Association Française des Malades de la Thyroïde (AFMT) et le Réseau "Sortir du nucléaire" ont appris avec indignation l’intention du Parquet de Paris de stopper l’instruction sur les retombées radioactives provoquées par l’explosion de la centrale ukrainienne et la désinformation dont elles ont fait l’objet en France. Juste avant que n’éclate la crise japonaise, la Cour d’appel de Paris a en effet suspendu l’instruction menée depuis 10 ans par la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy sur les conséquences sanitaires des fausses informations diffusées en 1986 par les agences responsables des politiques de santé en France : 25 ans après, les autorités sanitaires aimeraient refouler Tchernobyl dans le passé.

« Alors que commence le mois d’avril 2011, et qu’une terrible catastrophe est en cours au Japon, nous souhaitons rappeler à tous que Tchernobyl tue toujours », déclare François Mativet, porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire".

Pour éviter un nouveau Tchernobyl, pour dire «  Fukushima, plus jamais », le Réseau "Sortir du nucléaire" a donc lancé un appel à 25 jours d’action, du 2 au 26 avril.25 jours pour marquer notre soutien aux victimes passées, présentes et futures de Tchernobyl ; 25 jours pour donner la parole aux "témoins du nucléaire", travailleurs des centrales ou des mines d’uranium ; 25 jours enfin pour rappeler que les alternatives au nucléaire existent, et n’attendent que d’être mises en œuvre.

Action « Tcherno-ville », actions de rue, pièces de théâtre, expositions, conférences... 119 actions sont d’ores et déjà prévues, dont 78 partout en France.

Plus d’information sur le site http://www.chernobyl-day.org


http://www.sortirdunucleaire.org/

Tchernobyl : dessaisissement du juge d’instruction en charge de l’affaire - Une provocation indécente

Les victimes françaises de Tchernobyl s’indignent de la demande de non lieu du Procureur Général de Paris et du dessaisissement du Juge d’instruction.

Elles seront présentes devant le Palais de Justice de Paris pendant l’audience à huis-clos de la Cour d’appel du 31 mars 2011 en signe de protestation, et appellent les citoyens à se joindre à ce rassemblement.

Au moment où le monde traverse l’une des plus graves calamités nucléaire au Japon et alors que nous commémorons dans quelques semaines le 25ème anniversaire de la tragique catastrophe de Tchernobyl, l’Association Française des Malades de la Thyroïde et le Réseau "Sortir du nucléaire" ont appris avec indignation et consternation que le Procureur Général de la Cour d’appel de Paris a décidé de requérir un non lieu dans l’affaire pénale des mensonges sur les dangers du passage du nuage radioactif de Tchernobyl sur la France.

L’Association Française des Malades de la Thyroïde et le Réseau "Sortir du nucléaire" apprennent également avec stupeur le dessaisissement soudain de la juge d’instruction chargée du dossier, dans l’attente de la décision de la Cour d’appel sur ce non-lieu !

Pour Chantal Lhoir, la co-présidente de l’AFMT, « les victimes françaises de Tchernobyl estiment que cette attitude vise à étouffer l’instruction pénale portant sur la problématique majeure de la communication officielle en direction des populations, lors des catastrophes nucléaires, ce qui est absolument intolérable ».

Marc Saint-Aroman, porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire", voit dans cette décision brutale autant qu’injustifiée "une véritable provocation de la part des autorités françaises, dont l’indécence est d’autant plus incroyable que le monde connaît aujourd’hui une catastrophe nucléaire majeure, et que les Français réclament qu’enfin cessent les mensonges sur le nucléaire et ses graves dangers pour la santé humaine."

L’Association Française des Malades de la Thyroïde et le Réseau "Sortir du nucléaire" en appelle à la sagesse de Monsieur Michel MERCIER, Garde des sceaux, Ministre de la justice, connu pour ses valeurs humanistes, afin qu’aucune entrave ne soit opposée au déroulement normal de l’instruction pénale sur Tchernobyl jusqu’à son terme, pour que cette audience n’ait pas lieu et que cette demande scandaleuse du Parquet soient retirée.

Pour marquer leur indignation, les victimes françaises de Tchernobyl, leurs familles et leurs proches se rendront le 31 mars à Paris à 9h devant le Palais de Justice de Paris.

L’audience de la Cour d’appel devant se tenir à huis clos, nous resterons tous sur le trottoir !

Contacts presse de l’Association Française des Malades de la Thyroïde :
André Crouzet : 06 85 22 71 33
Chantal Garnier : 03 84 52 25 08

Pour les aspects juridiques : Chantal Lhoir : 06 77 61 58 31
AFMT, BP 1, 82700 BOURRET

Permanences du lundi au vendredi de 9 h à 12 h au tel fax : 05 63 27 50 80 et 03 84 52 25 08
http://www.asso-malades-thyroide.org/

Contact presse du Réseau "Sortir du nucléaire" :
Marc Saint-Aroman : 05 61 35 11 06
http://www.sortirdunucleaire.org/

Lien permanent vers ce communiqué : http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/communiques/affiche.php?aff=774

Retour en haut de la page

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4720

Réseau Sortir du nucléaire c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 85