Une tribune pour les luttes

La Feuille d’infos du CIRA #131 Septembre 2011

Article mis en ligne le jeudi 8 septembre 2011

Paraît depuis novembre 1999. Toujours gratuite. Supplément au Bulletin du CIRA n° 42.
La reproduction et la diffusion de cette feuille sont vivement souhaitées.

Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. (Prince d’Orange)

RENCONTRES

NANCY : samedi 24 septembre 2011 de 9 heures à 18 heures. La Société Max-Stirner et Sciences Po Nancy, en coopération avec le Goethe Institut de Nancy, organisent un symposium sur Stirner et la France. Les intervenants (Tanguy l’Aminot, Philippe Corcuff, Gérard Lecha…) évoqueront le philosophe allemand précurseur de l’anarchisme individualiste Max Stirner (1806-1856) mais aussi Han Ryner, Jean-Jacques Rousseau, Albert Camus, Antonin Artaud, Charles Fourier… Une exposition intitulée « Max Stirner : sa vie, son œuvre et sa réception » sera présentée à cette occasion.
Adresse : Salle Vienne, 94, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 54000 Nancy.
Renseignements : courriel, Mauriceschuhmann chez aol.com
Sur Internet : http://www.msges.de/ (site en allemand de la Société Max-Stirner).

CUISERY (SAÔNE-ET-LOIRE) : dimanche 2 octobre 2011 de 10 heures à 19 heures. Le groupe libertaire de Saône-et- Loire et le groupe La Vache Noire de la Fédération anarchiste organisent la 4e édition du Salon du livre libertaire de Saône-et-Loire. Cette rencontre était initialement prévue à Cluny début septembre mais cette date a été annulée. Le Salon offrira une vitrine régionale à l’édition libertaire et de lutte. Il y aura une restauration à prix libre, une buvette, des débats, de la musique et de la poésie. La veille, des animations sont aussi prévues.
Adresse : Salle du temps libre, 71290 Cuisery
courriel : leperepeinard chez no-log.org
(Cuisery se trouve 10 kilomètres à l’est de Tournus.)

PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Ceux qui sont suivis du logo CIRA peuvent être commandés à notre adresse (pensez aux frais de port).

CHINE. Pun Ngai est professeure à l’université de Hong Kong et animatrice de la petite ONG L’Entraide des ouvrières. Elle a recueilli le témoignage de seize femmes qui ont quitté leur campagne pour devenir prolétaires dans les Zones économiques spéciales de la côte est de la Chine. Elles y évoquent les bas salaires et la surexploitation, les vexations du quotidien, l’absence de protection sociale, la manipulation de produits toxiques mais aussi les luttes et la solidarité. Ce livre devrait être lu par les consommateurs occidentaux, à la recherche de produits "made in China" à bon marché.
Avis au consommateur : des ouvrières migrantes parlent par Pun Ngai. L’Insomniaque, 2011. 160 pages. 15 euros. CIRA

LUDDITES. En Angleterre, au début du XIXe siècle, les luddites (du nom de John ou Ned Ludd qui aurait brisé des machines textiles en 1780) détruisirent les machines industrielles, accusées d’accroître le chômage, de diminuer la qualité des produits et de transformer les hommes en prolétaires. Leurs homologues français sont moins connus. Ils ont cependant joué un rôle depuis les révolutions de 1789, 1830 et 1848 jusqu’aux luttes actuelles contre la tyrannie technologique (OGM, nanotechnologies, brevets sur le vivant, informatisation à outrance…).
Les luddites en France : résistance à l’industrialisation et à l’informatisation coordonné par Cédric Biagini et Guillaume Carnino. L’Échappée, 2010. 334 pages. (Frankenstein). 22 euros. CIRA

NUEVE. Evelyn Mesquida retrace l’histoire oubliée des combattants espagnols qui ont libéré Paris le 24 août 1944. Après avoir fui l’Espagne tombée sous le joug franquiste, après avoir connu les camps, ils avaient rejoint l’armée de la France libre. La Nueve (9e compagnie) était presque entièrement constituée de républicains espagnols. Parmi ceux-ci se trouvaient des anarchistes. Après la libération de Paris, ils ont combattu en Alsace et en Allemagne. Sur les 146 qui avaient débarqué en Normandie, seuls 16 arrivèrent au repaire d’Hitler à Berchtesgaden.
La Nueve, 24 août 1944 : ces républicains espagnols qui ont libéré Paris par Evelyn Mesquida ; préface de Jorge Semprun ; traduit par Serge Utgé-Royo. Le Cherche midi, 2011. 373 pages. (Documents. Histoire). 18 euros.

RÉVOLUTION. Pierre Kropotkine (1842-1921) a écrit La Grande Révolution en 1909. Il y livre sa lecture de la Révolution française de 1789. Il insiste sur le rôle réellement révolutionnaire du peuple, et montre la grande peur des bourgeois et des intellectuels face aux soulèvements populaires et à leurs idées communistes.
La grande Révolution : (1789-1793) : une lecture originale de la Révolution française par Pierre Kropotkine ; préface de Pierre Sommermeyer. Éditions du Sextant, 2011. 544 pages. 26 euros.

SEPÚLVEDA. Né au Chili en 1949, Luis Sepúlveda a été un proche de Salvador Allende jusqu’à sa mort en 1973. Il a connu la torture, la prison et l’exil. Ses talents de conteur ont fait de lui un écrivain renommé. Le vieux qui lisait des romans d’amour a rencontré un succès international. On croise parfois dans ses romans et nouvelles des personnages anarchistes, toujours présentés avec sympathie. Son grand-père était lui-même un anarchiste andalou. L’ombre de ce que nous avons été met en scène trois vieux militants qui vont entreprendre une action révolutionnaire, s’inspirant de Durruti, Jover et Ascaso qui, quelques décennies plus tôt, étaient passés par le Chili.
L’ombre de ce que nous avons été par Luis Sepúlveda. Points, 2011. 145 pages. (Points ; 2590). 5,50 euros.

PRESSE

RÉFRACTIONS . N° 26, printemps 2011. 128 pages. 12 euros. CIRA La place du peuple est le titre de ce numéro. Il revient sur le mouvement contre la réforme des retraites de l’automne 2010. Malgré l’échec, il reste aux participants l’impression d’avoir vécu quelque chose d’important. Des rencontres ont eu lieu entre différentes catégories de travailleurs, des chômeurs, des lycéens, des retraités. Les anarchistes se sont sentis à l’aise dans ce mouvement et leur parole a été souvent écoutée. Au sommaire également : des textes sur l’opposition à l’arrivée de déchets nucléaires à Gorleben (Allemagne), sur la question de la décroissance et sur la question du sujet révolutionnaire dans la mouvance « autonome » ainsi que de chroniques de livres et revues. L’ensemble est illustré de reproductions d’affiches des collections du CIRA de Lausanne, la couverture présente un dessin de Bernard Hennequin.
Adresse : Les Amis de Réfractions, c/o Publico, 145 rue Amelot, 75011 Paris
courriel : refractions chez plusloin.org
L’abonnement est de 23 euros pour deux numéros et de 45 euros pour quatre numéros (chèque à l’ordre des Amis de Réfractions).
Sur Internet : refractions.plusloin.org

INTERNET

CARTOLISTE. Ce site veut recenser les cartes postales anarchistes ou sur les anarchistes. À ce jour, on peut en consulter plus de 1300. Chacune d’entre elles et cataloguée, datée et décrite.
Adresse : http://cartoliste.ficedl.info/

CATS. Le CATS (Collectif anarchiste de traduction et de scannérisation) de Caen a été crée en janvier 2011. Il propose sur son site des traductions en français de textes écrits en anglais ou en espagnol, des reproductions de vieux textes français imprimés inédits sur Internet. Il réalise également des sous-titrages de documentaires militants. Ce sont les textes sur des événements ou des personnages peu connus qui sont privilégiés. Ils concernent le mouvement anarchiste mais aussi les conseillistes, les situationnistes, les féministes radicales... Les textes les plus récents parlent de l’anarchisme en Pologne, au Chili et au Salvador, de la Révolution russe, de la Résistance italienne, de l’anarcho-syndicalisme...
Adresse : http://ablogm.com/cats/
Courriel : catscaen chez voila.fr

COPINAGE

BIBLIOTECA ALBERTO GHIRALDO. La Biblioteca y archivo historico Alberto Ghiraldo vient de fêter son 65e anniversaire à Rosario (Argentine). Elle porte le nom d’un écrivain et avocat militant anarchiste (1875-1946). Elle a été fondée en 1944 et malgré les périodes difficiles pendant les dictatures, elle continue aujourd’hui ses activités : constitution d’une bibliothèque de 5000 livres, d’une collection de journaux et de films, organisation de débats (plusieurs par mois) et de cycles de cinéma, service de librairie... ¡ Cumpleaños feliz ! (Bon anniversaire !)
Adresse : Biblioteca y archivo historico Alberto Ghiraldo, Saermiento 1418, Rosario, Argentine
courriel : ghirald chez hotmail.com
La bibliothèque est ouverte du lundi au vendredi de 17 heures à 20 heures.
Sur Internet : bibliotecaalbertoghiraldo.blogspot.com/

SANDRE. Les éditions du Sandre proposent sur leur catalogue plusieurs rééditions d’auteurs anarchistes (Han Ryner, Gustav Landauer, Pierre Kropotkine, Pierre-Joseph Proudhon et bientôt Otto Gross et Erich Mühsam). Elles viennent d’emménager dans un nouveau local où se trouve également une librairie de livres d’occasion. On y propose des classiques anarchistes à petits prix. Le libraire est donc prêt à racheter des ouvrages anarchistes à l’unité auprès de gens qui auraient des doubles ou des bibliothèques entières. Il recherche aussi plaquettes et affiches.
Adresse : 5 rue du Marché Ordener, 75018 Paris (tél. : 06 18 40 67 80) 
courriel : guillaumezorgbibe chez editionsdusandre.com
Sur Internet : http://www.editionsdusandre.com/

SALUT !

 

CHARLIE BAUER. Né à Marseille le 24 février 1943, Charlie Bauer est décédé à Montargis le 7 août 2011 terrassé par une crise cardiaque. Ce militant révolutionnaire avait participé dans les années 1960 à des expropriations de marchandises pour les redistribuer dans les quartiers pauvres de Marseille et à des actions de soutien au FLN algérien. Il a ensuite passé 25 ans en prison dont 9 ans dans les Quartiers de haute sécurité (QHS). De grèves de la faim en tentatives d’évasion, il n’a jamais cessé de résister et de défendre les droits des prisonniers. Libre, il s’est battu pour exiger la libération des militants d’Action directe et de Georges Ibrahim Abdallah. Il a raconté son itinéraire dans Fractures d’une vie (édition revue et augmentée, Agone, 2004, 458 pages, 20 euros, CIRA) et dans Le redresseur de clous : une violence révolutionnaire (Le Cherche midi, 2010, 334 pages, 20 euros).

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME.
3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Permanences du mardi au vendredi de 15 heures à 18 heures 30 avec une prolongation le mardi jusqu’à 21 heures.
Téléphone : 09 50 51 10 89 (tarif local en France).
Courriel : cira.marseille chez free.fr
Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr

Retour en haut de la page

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

CIRA (Centre International de Recherches sur l’Anarchisme) c'est aussi ...

0 | 5

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4735