Une tribune pour les luttes

Communiqué de presse de Rencontres Tsiganes & du MRAP

Assignation de Monsieur Padilla, candidat à Gignac, pour incitation à la haine raciale

Compte-rendu du procès du 11 mars 2014 au TGI d’Aix en Provence

Article mis en ligne le jeudi 13 mars 2014

Mardi 11 mars 8h30 TGI d’Aix en Provence (au Jas de Bouffan !).

Rencontres Tsiganes et le Mrap ont assigné en justice Louis Padilla, candidat Sans Etiquette (?) à Gignac-la -Nerthe pour incitation à la haine raciale, dans un tract (voir un extrait en pièce jointe), repris sur son blog.
Il s’agit d’un dessin, piqué ds une revue de musique manouche, dans un article datant de 3 ans dénonçant la politique de Hortefeux. Il montre de pauvres gens se dirigeant vers un camp ressemblant à Auchswitz. La légende dit : "Ouf, fini les expulsions. Nouveaux logements provisoires pour les roms".
Il y a là, ds la salle des pas perdus, une demi 12aine de militants, plus la Presse (La Provence et Radio-Galère).
Au rôle de l’audience est inscrite aussi, entre autres affaires très diverses, une demande d’expulsion de rroms portée par la mairie d’Aix, une spécialiste en la matière.
Me Dany Cohen, assisté de Me Claudie Hubert, compte plaider sur le fond.
La partie adverse, elle, ns reproche d’être au service de M.Amiraty, le maire actuel socialo-communiste (!), au prétexte que ce dernier utilise notre action en justice pour attaquer M.Padilla. Ce dernier reconnaît avoir utilisé le dessin, mais prétend l’avoir fait lui-même. Son avocat souhaite soulever une série de nullités, dont le fait que Rencontres Tsiganes est domiciliée à Marseille, alors que ns sommes à Aix.
Dans le tribunal ce matin, aux côtés du pdt, 2 magistrats allemands venus observer le fonctionnement de la justice française.
10h30 Me Cohen quitte son banc, et s’effondre à l’entrée de la salle, victime d’un malaise.
Il sera évacué vers l’hôpital.
Le temps de demander le renvoi de l’affaire. Ce qui ne sera pas simple. Me Cohen n’accepte celui-ci que si le tract indigne est retiré du blog, la partie adverse demandant elle l’arrêt de l’exploitation du procès.
Finalement l’audience est remise au ...25 mars, après le 1er tour !
Le tract n’est plus sur le blog.
Jean 6/4



L’audience aura lieu mardi matin. Avocat D. Cohen

Communiqué de presse du 5 mars 2014

Rencontres Tsiganes et le MRAP ont décidé d’assigner en référé Monsieur Louis PADILLA, candidat de la liste « Agir pour Gignac » aux élections municipales de Gignac-la-Nerthe (Bouches-du-Rhône) devant le TGI d’Aix-en-Provence afin de faire cesser immédiatement le trouble considérable provoqué par la diffusion de son bulletin de campagne.

Monsieur Louis PADILLA s’est permis dans un paragraphe consacré au Plan Local d’Urbanisme où il critique la création d’une aire d’accueil pour les gens du voyage, d’illustrer son propos par un dessin constitutif d’un trouble grave et illicite.

En effet ce dessin représente l’arrivée de familles tsiganes dans un lieu dont il ne fait aucun doute qu’il reproduit le camp d’extermination d’Auschwitz et accompagné de la légende suivante :

« Ouf ! Fini les expulsions. Nouveaux logements provisoires pour les Roms »

Quelle que soit son interprétation : comparaison d’une aire d’accueil avec un camp de concentration, référence à la "solution finale", élimination d’un groupe de population en raison de ses origines réelles ou supposées, ce dessin provoque un trouble grave porté à la mémoire de millions de victimes des camps nazis qu’il y a lieu de faire cesser immédiatement, sans préjudice d’une éventuelle action pénale que Rencontres Tsiganes et le MRAP se réservent le droit d’engager.

Rencontres Tsiganes et le MRAP solliciteront le tribunal de grande instance d’Aix en Provence, le 11 mars à 8h30, afin qu’il soit fait injonction à Monsieur Louis PADILLA de retirer immédiatement ce dessin de l’ensemble de ses outils de propagande : tracts, site internet, blog, de détruire ses stocks d’imprimés comportant ce dessin, sous le contrôle d’un huissier de justice, sous astreinte de 1 000 € par jour de retard.

En cette période de campagnes électorales malheureusement propice à tous les dérapages, Rencontres Tsiganes et le MRAP resteront particulièrement vigilants et poursuivront systématiquement en justice les candidats qui seraient tentés de s’exprimer dans des termes qui seraient contraires aux valeurs et aux lois de la République.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

Racisme c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 75