Une tribune pour les luttes

samedi 25 octobre 2014

MARSEILLE

16 h

Siège de Rouge Vif
9 rue Saint-André - 13014 -

Projection-débat

« Octobre à Paris » de Jacques Panijel

Accueil à partir de 15 heures

Dans les mois qui suivent les massacres d’octobre 1961, Jacques Panijel, biologiste, membre du comité Maurice Audin, met en scène une reconstitution du quotidien des Algériens : la vie dans les bidonvilles de Nanterre et Gennevilliers, les arrestations, le centre de torture du 28 rue de la Goutte d’or. Il fait jouer, par ceux qui en avaient été les acteurs et sur les lieux mêmes, la préparation et le départ de la manifestation du 17 octobre, évoquée par un montage d’archives, photos et images filmées. Puis des témoignages : la caméra refait le trajet de ceux qui ont été arrêtés, battus, jetés à la Seine.
Les copies sont saisies dès sa sortie et le film n’obtiendra un visa de censure qu’en 1973, après une grève de la faim du cinéaste René Vautier (Avoir 20 ans dans les Aurès, 1972).
En 1981, des promesses de diffusion à la télévision restent sans suite. Aujourd’hui encore les copies dispersées d’Octobre à Paris sont quasiment invisibles.

Appel du 17 octobre 2014
L’Appel du 17 octobre 2014 émane d’un collectif d’associations et de structures anticolonialistes, qui organisent une série de manifestations commémoratives du 17 octobre 1961 à Marseille, Toulon et La Ciotat du 16 au 25 octobre 2014.
Dans ce cadre, le Cercle Manouchian, la FRACHI, l’Espace Franco-algérien Paca-Méditerranée, l’Association nationale des Pieds Noirs progressistes et leurs amis, Rouges Vifs 13 proposent les projections d’Octobre à Paris, de Jacques Panijel, les 24 et 25 octobre 2014.

Répondre à cet article