Une tribune pour les luttes

Réponse du collectif MIE13 au rapport de l’IGAS « Contrôle du service d’aide sociale à l’enfance du département des Bouches-du-Rhône » rendu public en juin 2023

Article mis en ligne le dimanche 15 octobre 2023

De janvier à avril 2022, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a mené un contrôle approfondi inédit du service de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) des Bouches-du-Rhône. Cette inspection a donné lieu à un rapport détaillé rendu public en juin 2023.

Nous prenons acte de ce rapport très complet sur les dysfonctionnements de la protection de l’enfance, et de la situation de l’enfance en danger dans le département. Nous saluons les propositions et pistes d’amélioration qu’il donne et souhaitons de tout cœur que la prise en compte de l’enfance en danger se renforce, et que les réponses permettent aux enfants protégés de grandir en sécurité.

De ce volumineux rapport, deux pages sont dédiées au Mineurs Non Accompagnés (MNA), puis 10 pages en annexe, qui pointent des améliorations à porter sur l’accompagnement éducatif, tout en saluant les grandes progressions dans la prise en charge des MNA après une période de crise.

Nous, collectif Mineurs Isolés Etrangers 13 (MIE13), constitué de bénévoles et professionnels de la santé et de l’éducation travaillant au quotidien auprès des MNA à Marseille, souhaitons faire la lumière sur certains points que ce rapport élude ou enjolive.

En effet, à toutes ces étapes de leur parcours et sur tous les plans (hébergement, scolarité, santé, juridique), nous constatons une organisation discriminante, de plus en plus « spécifique », c’est-à-dire différenciée de l’ASE, éloignée du droit commun. La place minime accordée à ce public dans le rapport de l’Igas est le reflet de cette marginalisation des MNA.
Or, les carences de prise en charge à la fois médicales, scolaires et sociales des MNA ont des conséquences au long cours, que nous observons chaque jour auprès de jeunes en grave détresse.

Par cette réponse, nous appelons l’administration, en premier lieu l’ASE, au respect du droit des mineurs à bénéficier d’une prise en charge globale (accompagnement socio-éducatif, financier, juridique, accès à la scolarité, aux soins de santé physique et mentale).

Signataires : CGT Educ’Action · Collectif 113 · Comede - Comité pour la santé des exilés · ESPACE - Espace de Soutien aux Professionnel·le·s de l’Accueil et du Conseil aux Étranger·ère·s · La Ligue des Droits de l’Homme · Médecins du Monde · RESF- Réseau Education Sans Frontières · RAMINA - Réseau d’Accueil pour Minots Non Accompagnés · Soutien 59 Saint Just · Syndicat des Avocats de France

Cliquer pour lire la réponse du collectif MIE13
Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4715

Migration/Exil c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 180