Une tribune pour les luttes

Pensée libre. Les Amis d’André Arru

Soutien à deux objecteurs : Tal Mitnick (Israël) et Mustafa Hürben (Chypre)

(un commentaire)

Article mis en ligne le samedi 17 février 2024

* Israël : l’objecteur de conscience Tal Mitnick emprisonné

Le 26 décembre 2023, Tal Mitnick, un jeune homme de 18 ans de Tel Aviv, est devenu le premier objecteur de conscience israélien emprisonné pour son refus de servir dans l’armée depuis le début de la guerre à Gaza. Mitnick a déclaré son objection de conscience au centre de recrutement de Tel Hashomer et a par la suite été condamné à une peine de 30 jours en prison militaire.

* Chypre (Nord) : L’objecteur de conscience Mustafa Hürben sera jugé

Le 18 janvier, jeudi, l’objecteur de conscience Mustafa Hürben de Chypre du Nord (auto-déclaré "République turque de Chypre du Nord [TRNC]") sera jugé en raison de son refus de participer au service de réserve.

Mustafa Hürben a été convoqué à la Cour des forces de sécurité de Nicosie le 16 novembre 2023. Il a fait un communiqué de presse devant le tribunal, annonçant qu’il ne participerait pas à l’appel de réserve. Dans sa déclaration, il a déclaré : "Je ne voulais pas être dans une institution qui forme les gens à tuer des gens, que ce soit pour la défense ou l’attaque".

* Tal Mitnick (Israël), suite :

Dans une interview accordée au magazine +972, Mitnick a déclaré
« Mon refus est une tentative d’influencer la société israélienne et d’éviter de participer à l’occupation et au massacre qui a eu lieu à Gaza. J’essaie de dire que ce n’est pas en mon nom. J’exprime ma solidarité avec les innocents à Gaza. Je sais qu’ils veulent vivre ; ils ne méritent pas d’être faits des réfugiés pour la deuxième fois de leur vie. »

Mesarvot, un réseau politique d’objecteurs de conscience d’Israël contre l’occupation, a posté sur X (anciennement Twitter) que vous pouvez envoyer vos messages de solidarité à Tal en écrivant à info.mesarvot chez gmail.com.

Mitnick fait partie de 230 lycéens israéliens qui, début septembre, ont exprimé leur refus de se conformer aux projets d’ordonnances en guise de protestation contre les tentatives du gouvernement d’extrême-droite israélien de restreindre l’autorité judiciaire.

Début décembre, Mitnick a comparu devant le Comité de conscience de l’armée, composé de représentants militaires et d’un représentant universitaire, et a demandé une exemption du service militaire. Sa demande a été rejetée. À la suite de son refus mardi, Mitnick a été rapidement transféré à la prison militaire de Neve Tzedek près de Netanya pour commencer sa peine. À l’issue de son achèvement, il devra se présenter à nouveau au centre de recrutement. Ces dernières années, de nombreux objecteurs de conscience en Israël ont fait face à de multiples épisodes d’emprisonnement, certains ayant passé plus de 100 jours derrière les barreaux au total.

* Mustafa Hürben (Chypre nord), suite :

L’affaire judiciaire a été reportée au 14 décembre 2023. À la suite de l’audience du 14 décembre, l’affaire a de nouveau été reportée pour se tenir le 18 janvier 2024. Il devrait se terminer par une seule audience le 18 janvier.

Pendant ce temps, le 8 janvier, un projet de loi a été déposé au parlement de la TRNC par le parti d’opposition Parti républicain turc (CTP) qui aurait légalisé l’objection de conscience. Cependant, il a été rejeté par les députés de la coalition au pouvoir.

Dans les circonstances actuelles, Mustafa Hürben devrait être condamné à la prison lors de l’audience de demain, à laquelle participera également Merve Arkun, membre du Comité exécutif de l’IRM, en tant qu’observateur international.

Les militants de l’Initiative pour l’objection de conscience à Chypre ont lancé une campagne sur les médias sociaux en soutien à Hürben, à laquelle ont participé de nombreux de l’intérieur et de l’extérieur de Chypre avec des messages vidéo à Hürben. Si vous souhaitez envoyer votre propre message de solidarité, vous pouvez joindre l’Initiative pour l’objection de conscience à Chypre via leur page instagram ici.

Dans la TRNC, le service militaire d’une durée maximale de 15 mois - suivi d’une formation annuelle de « mobilisation » d’une journée - est obligatoire pour les citoyens masculins adultes, et l’objection de conscience au service militaire n’est pas reconnue.

Le WRI est solidaire de Mustafa Hürben et de tous les objecteurs de conscience à Chypre et ailleurs.

Le 18 janvier 2024, l’Initiative pour l’objection de conscience à Chypre a partagé une mise à jour avec le WRI concernant l’audience du tribunal au tribunal des forces de sécurité (le tribunal militaire) dans la partie nord de Nicosie, à Chypre. L’initiative a rapporté que l’accusation a accepté que Hürben soit un objecteur de conscience. Cependant, comme il n’y a pas de disposition législative dans le TRNC concernant l’objection de conscience au service militaire, le juge a expliqué que l’option d’acquittement n’était pas une option. Compte tenu de toutes les décisions judiciaires précédentes sur la question, le tribunal a décidé de ne pas infliger de peine d’emprisonnement à Hürben, mais l’amende la plus faible possible selon la loi TRNC, qui est une amende de 800TL (environ 25 euros), payable en 5 jours. Si Hürben ne paie pas le montant dans les 5 jours, il sera emprisonné pendant 3 jours.

L’Initiative pour l’objection de conscience à Chypre a rapporté que Mustafa n’a pas l’intention de payer l’amende et qu’il s’attend à être emprisonné le mardi 23 janvier 2024.

Article initialement paru sur Penser libre (http://penselibre.org/spip.php?arti...)

Proposé par LPA Les Amis d’André Arru

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Vos commentaires

  • Le 19 février à 06:52, par mportig@free.fr En réponse à : Soutien à deux objecteurs : Tal Mitnick (Israël) et Mustafa Hürben (Chypre)

    il faut absolument qu’ils soient nombreux les Objecteurs hommes et femmes !
    Objecteurs de Conscience bravo ! mille fois bravo ! (née le 6decembre 1935 ) il faut prendre une Autre Voie !
    j’aime cet expression :
    l’humanité n’a pas dit son dernier mot et bien voilà l’Objecteur vient de l’ouvrir .

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

Armée/guerre c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 100

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 630

Libre Pensée Autonome – Les Amis d’André Arru c'est aussi ...

0 | 5 | 10