Une tribune pour les luttes

Conférence de presse jeudi 30 mars 11 h

Rapport annuel sur les dysfonctionnements de la Police et de la Justice dans le département des Bouches du Rhône

Observatoire départemental sur les violences policières illégitimes

Article mis en ligne le mercredi 29 mars 2006

Marseille, le 24 mars 2006

Afin de vous présenter son rapport annuel sur les dysfonctionnements de la police et la justice, vous êtes conviés par l’Observatoire départemental sur les violences policières illégitimes à une conférence de presse

jeudi 30 mars 2006 à 11h00

MAISON MEDITERRANÉENNE DES DROITS DE L’HOMME

34 Cours Julien - 13006 Marseille

L’Observatoire a pour objet de recenser les différentes affaires pour lesquelles les associations membres ont été sollicitées, de soutenir les personnes victimes de violences policières illégitimes et d’interpeller les pouvoirs publics. Ce bilan porte sur un certains nombre d’affaires dont nous avons été saisis au cours des années 2004 et 2005 ne représentant que la partie émergée de l’iceberg.

La Police service public, gardienne des lois sans lesquelles la démocratie ne peut exister, joue un rôle fondamental dans notre République. Sa tâche est difficile et c’est parce que nous la respectons que nous dénonçons les dérapages qui la discréditent.

Or ceux-ci se multiplient : La France est mise à l’index par le rapport d’Amnesty International paru en janvier 2005 dont le titre est éloquent : "Mettre fin à l’impunité de fait des agents de la force publique dans des cas de coups de feu, de morts en garde à vue, de torture et autres mauvais traitements". La France a été également dénoncée par la Cour européenne des droits de l’Homme. La Commission nationale de déontologie de la sécurité et la Commission "Citoyen-Justice-Police" de la Ligue des droits de l’Homme ont mis en lumière les manquements à la déontologie par des personnes exerçant des activités de sécurité. Enfin le "rapport sur le respect effectif des droits de l’Homme en France" du Commissaire européen aux droits de l’Homme Alvaro Gil-Roblès paru en février 2006 confirme ces situations inacceptables.

C’est pour lutter contre ces dérives que la CIMADE, la Ligue des droits de l’Homme, le MRAP, et SOS Racisme Indépendant ont créé en 2001 l’Observatoire départemental sur les violences policières illégitimes.

Nul maintien de l’ordre public ne peut se faire au mépris des droits de l’Homme et de sa dignité.

Retour en haut de la page

CIMADE c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 100

Ligue des Droits de l’Homme (LDH) c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 250

MRAP - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 110

Répression c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1185