Une tribune pour les luttes

Syndicat SUD santé-sociaux de la Timone

Urgences pédiatriques La Timone : la débandade !

Article mis en ligne le mardi 3 décembre 2013

Syndicat SUD santé-sociaux de la Timone
AP-HM
04 91 38 46 19

Marseille, le 03 décembre 2013

Urgences pédiatriques La Timone :
la débandade !

Est-ce qu’en fin 2013 vous auriez pu penser qu’aux urgences pédiatriques de la Timone il manque régulièrement de …
• Pompes perfusions !
• Tables d’examen, fauteuils brancards !
• Abaisses langues
• Thermomètres à usage unique !
• Franges pour le ménage !
• …

Savez-vous qu’en fin 2013 les urgences pédiatriques n’ont pas toujours de quoi faire face à une crise d’asthme, à des épidémies (bronchiolites, gastro-entérites,…) ?

Savez-vous qu’en fin 2013 les urgences pédiatriques ne reçoivent pas toujours le matériel adéquat pour nettoyer les locaux d’une présence de gale ?

Savez-vous qu’en fin 2013 aux urgences pédiatriques bien que les animaux soient interdits, rats, blattes et moustiques ont droit de visite ?

Savez-vous qu’en 2013 les urgences pédiatriques servent de table d’orientation pour tout l’hôpital par manque de signalétique ?

Savez-vous qu’en fin 2013 aux urgences pédiatriques le système D, pour obtenir le minimum, digne d’un hôpital du tiers-monde est aujourd’hui la règle.

Ce ne sont là que quelques exemples du quotidien de personnels exaspérés. Pas de journée sans que le nécessaire ne fasse défaut, qu’il faille se battre pour obtenir l’indispensable.

Ce n’est pas sans inquiétude que les personnels voient venir l’hiver et son cortège d’épidémies d’autant que la direction n’a pas de réponses.

L’incident de juillet dernier du rayonnement radioactif aux urgences pédiatriques de La Timone, s’il a aggravé les conditions de travail des personnels et l’accueil des patients par fermeture de pièces contaminées, a mis en évidence les difficultés dans lesquelles se débattent ces urgences.

L’ouverture de la Plateforme Logistique (Avril/mai 2013), sensé approvisionner et livrer tous les services de l’AP-HM en fournitures et matériels nécessaires, s’avère être une véritable catastrophe. Ce qui pouvait être considéré comme des difficultés de mise en service d’un tel changement perdure et les solutions sont longues à venir, tellement longues que l’espoir de retrouver un fonctionnement normal est en train de se perdre pour des personnels exaspérés, déjà atteints par l’épuisement professionnel connu de tous.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 260

Santé c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 50

Sud Santé c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20