Une tribune pour les luttes

Marseille
En ce moment (10 heures), expulsion des familles du bidonville de Cap Pinède à la faveur d’un incendie dont l’origine est indéterminée.

Article mis en ligne le dimanche 16 février 2014

Ajout le 22 février

Philippe Dieudonné nous fait suivre le message qu’il a envoyé le 16/02 à 14h41 et qui apporte quelques éléments de plus :

« Nous étions Anik, Bernard (bien avant moi) sur le lieu au carrefour, sous l’autoroute où était installé pour la énieme fois un bidonville sur un terrain du Réseau Ferré de France av du cap Pinède. Il y aurait eu un incendie vers 5h30 du matin renseignement pris (médecin du Monde qui suivait ces familles) ce serait que des personnes parties vers 5h auraient laissé un brasero allumé qui a propagé l’incendie. Quoiqu’il en soit nous avons vu la police scientifique (comme à la TV) faire des relevés sur place. Attendons les conclusions de la police. Après discussion avec Mme Lajus "sous péfète à l’égalité des chances" les familles ont accepté, pour la plupart, une dizaine de nuitées dans un hotel en centre ville et tous regroupés. Bon et après ? Vers 12h30 police, Samu Social, Pref étaient partis seules quelques personnes sont restèes. Un autre bidonville situé de l’autre côté de la voie ferrée devrait être évacué la semaine prochaine... Va -t-on continuer cette politique de gribouille, d’expulsion en expulsion, sans solution d’hébergement pérenne ? A suivre »

Ajout le 17 février :

Voir aussi le communiqué de la LDH :
http://www.millebabords.org/spip.php?article25507

Article de la Marseillaise

http://www.lamarseillaise.fr/marseille/societe/26662-roms-d-expulsion-en-incendie-trouver-des-solutions

Roms : D’expulsion en incendie, trouver des solutions

par Myriam Guillaume

Un bidonville, entre le port et l’A55, abritant 45 personnes roms a été dévasté par les flammes dimanche 17 février vers 5 heures. Aucune victime n’est à déplorer et l’origine semble accidentelle.

A force d’expulsions, les familles roms se replient sur des sites de plus en plus dangereux où des drames finissent inévitablement par se produire.



Dimanche 16 février 10:24 Reçu par mail de Philippe Dieudonné de la LDH qui relaie une info d’un militant sur place

Le petit bidonville de Cap Pinède a été totalement détruit par un incendie tôt ce matin : « Incendie accidentel d’après la police mais criminel d’après les Roms d’un bidon d’essence jeté de l’autoroute, (le lieu a déjà été évacué à plusieurs reprises ces dernières années, dont une fois déjà par un incendie "accidentel") »
Un autre bidonville situé de l’autre côté de la voie ferrée devrait être évacué la semaine prochaine...


Complément :

Il y a quelques jours la Ville de Marseille a assigné le préfet en justice pour que l’État procède à évacuation immédiate (avant les municipales !!) de plusieurs bidonvilles installés sur le territoire de la commune.

Voir
http://www.marsactu.fr/societe/la-ville-veut-obliger-le-prefet-a-expulser-trois-camps-de-roms-33028.html

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

2 Messages

  • Le 16 février 2014 à 14:45, par Caroline Godard

    "L’origine de l’incendie est un bidon d’essence jeté de l’autoroute" D’où tenez vous cette information ? Les personnes qui connaissent bien les familles victimes de l’incendie et qui ont pu parler directement avec elles ont recueilli une version différente des faits. Faire d’une hypothèse une affirmation c’est une curieuse façon de relayer l’information !

    Répondre à ce message

    • Le 16 février 2014 à 16:21, par Christiane

      Merci d’avoir rectifié. Si l’incendie n’est pas criminel, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes !

      Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Roms c'est aussi ...

0 | ... | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | ... | 70