Une tribune pour les luttes

La lettre d’information du site "la voie du jaguar"

Cette lettre recense les nouveautés publiées depuis 14 jours

Article mis en ligne le lundi 5 octobre 2020

Nouveaux articles


** Procès en appel pour "jet de feuilles d’origine végétale" **
par L’Amassada - 2 octobre 2020

Mardi 6 octobre sera jugé au tribunal de Montpellier un militant
accusé de "violences aggravées" pour "jet de feuilles d’origine
végétale".

Ce procès a lieu presque un an jour pour jour après l’expulsion
et la destruction des cabanes de l’Amassada. L’Amassada, c’était
un lieu d’occupation et de lutte contre un méga-transformateur
électrique, à Saint-Victor en Aveyron, nœud d’une gigantesque
autoroute internationale de l’électricité. Le méga-transformateur
a pour vocation de récolter l’électricité produite par des centaines
d’éoliennes implantées en Aveyron et dans les départements limitrophes.
Des terres agricoles accaparées par RTE (Réseaux de transport
d’électricité, filiale d’EDF), il ne reste qu’un cratère à ciel ouvert.

Le 21 janvier 2017, à Rodez, six cents personnes manifestaient contre
les éoliennes industrielles, une manifestation dans une ambiance
conviviale où l’idée était d’enterrer symboliquement les projets
devant la préfecture à l’aide de feuilles (d’origine végétale !)
et de terre (de type humus organique). Des gendarmes retranchés
à l’intérieur ont soudainement gazé toute la foule, enfants et
personnes âgées comprises. Deux heures plus tard, notre camarade
est interpellé dans son camion. Dans sa poche, un opinel, de quoi
le placer immédiatement en garde à vue. Il leur fallait bien un
prétexte pour pouvoir juger toute la manifestation. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Proces-en-appel-pour-jet-de-feuilles-d-origine-vegetale

** En route avec les sans-papiers **
par Natalie - 30 septembre 2020

Paris, le 30 septembre 2020
Chères et chers,

Le 19 septembre, alors que des marcheurs et soutiens manifestaient
à Montpellier, une autre manifestation partait de Marseille, marquant,
elle aussi, le lancement de la marche nationale des sans-papiers.

Le cortège, épaulé par une antique camionnette Volkswagen prêtée
par Solidaires, remonta durant plus de six heures la cité phocéenne,
depuis la préfecture jusqu’aux extrêmes des quartiers Nord.

Un déjeuner, préparé par des Marseillaises et Marseillais, fut pris
place de Strasbourg. Des habitants s’y joignirent, et Z., sans-papiers
algérien passé là par hasard, décida de se joindre à la marche sans
même prendre le temps d’aller chercher ses effets chez lui.

Le cortège reprit la route et, puisque l’une des trois revendications
de la marche est la fermeture des centres de rétention administrative
(CRA), halte fut faite devant le CRA du Canet. Qui sait si les détenus
auront entendu les prises de parole et les tambours dans ce lieu aveugle
bâti derrière de hauts murs jouxtant des immeubles d’habitations
désolées ? (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/En-route-avec-les-sans-papiers

** Considérations sur les temps qui courent (IV) **
par Georges Lapierre - 27 septembre 2020

Après tout ce temps, le coronavirus reste d’actualité, nous pouvons y
voir le prétexte pour l’État de garder la haute main sur la société
en dictant des mesures d’autorité assez vaines mais qui ont cependant
le consentement d’une grande partie de la population, maintenue dans
un climat de peur par la propagande gouvernementale. Nous nous rendons
compte aussi que le virus persiste et continue à mettre en échec le
monde scientifique convoqué à grand renfort de tambours et de trompettes
pour l’étudier et mettre fin à sa nocivité. Le désarroi de la haute
autorité scientifique, visible à travers les points de vue
contradictoires qu’elle a l’occasion d’exprimer, remet en question sa
toute-puissance et sa position de juge suprême dans la société que
l’opinion publique lui avait données de bonne foi. Nous nous rendons
compte que l’avis des scientifiques varie selon leur attachement à tel
ou tel laboratoire (ou de leur attachement à l’État contre la
société) et que la fameuse objectivité scientifique, planant au-dessus
des intérêts privés, n’est qu’un leurre. Ce virus inattendu aura eu
le mérite de mettre en lumière certaines zones d’ombre soigneusement
camouflées et des intérêts inavouables qui s’opposent à l’intérêt
général, cette notion d’intérêt général n’ayant été mise en
avant que pour imposer des mesures arbitraires dont le bien-fondé était
loin d’être acquis comme le port du masque ou l’interdiction des parcs
et des plages. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Considerations-sur-les-temps-qui-courent-IV

** Attaque paramilitaire contre l’ejido Tila au Chiapas
Communiqué du Congrès national indigène **

par CNI - 26 septembre 2020

C’est avec douleur et rage que nous dénonçons la lâche attaque au
cours de laquelle a été assassiné le compañero Pedro Alejandro Jiménez
Pérez de l’ejido Tila, au Chiapas, le 11 septembre dernier, lorsque la
population de Tila a été attaquée à l’arme lourde par le groupe
paramilitaire "Paz y Justicia", associé à des personnes liées à
la mairie. Suivant l’accord de l’assemblée générale, la population
allait libérer les blocages que ces groupes avaient installés sur les
accès à la municipalité dans le but d’encercler notre village, là où
les paramilitaires avaient détruit un portail de sécurité, le 25 août
dernier. En plus du compañero Pedro Alejandro, assassiné durant cette
attaque, ont également été blessés par balles Medardo Pérez Jiménez,
Ángel Vázquez Ramírez et Jaime Lugo Pérez.

Nous dénonçons le fait que le chef paramilitaire Arturo Sánchez
Sánchez, son fils Francisco Arturo Sánchez Martínez ainsi que le
président municipal Limber Gregorio Gutiérrez Gómez se sont consacrés
à renforcer et à promouvoir l’action de groupes armés pour mettre fin
à l’autonomie de l’ejido Tila. Ils veulent le dépouiller au profit
d’un prétendu "fonds légal", afin d’y installer leur centre de
corruption et de pourriture et d’ouvrir la porte au contrôle
narco-paramilitaire. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Attaque-paramilitaire-contre-l-ejido-Tila-au-Chiapas-Communique-du-Congres

** Mort d’un poète-contrebandier
Pierre Gallissaires (1932-2020) **

par Hanna Mittelstädt - 25 septembre 2020

Pierre Gallissaires s’est éteint le 10 août 2020 à l’hôpital de
Toulouse. Il vivait seul, depuis plusieurs années, à Montauban, dans
une maisonnette située en banlieue, qui, sur le devant, donnait sur
un paysage routier gris et très fréquenté, bretelle d’autoroute, zone
industrielle, stade, mais dont les fenêtres de la façade arrière
s’ouvraient sur une sorte de paradis : un jardin verdoyant, avec
plus loin un bras du Tarn, lequel était d’ailleurs monté de plus
de 7 mètres, il y a quelques années, peu après l’emménagement de
Pierre, inondant une partie de sa bibliothèque qui reposait encore
dans des cartons à même le sol. Mais seulement une petite partie,
car la plupart des livres avaient déjà été classés sur des étagères.
Pierre détestait ce qu’on appelle communément l’"ordre" ; il détestait
les murs blancs, les hôpitaux et l’Église catholique. Il détestait les
professeurs. Et le "vieux monde". Ce qu’il aimait surtout, c’était
la poésie, la révolution, son ordre à lui, qu’il avait lui-même
créé, et son propre rythme, aussi lent que possible — la plus grande
lenteur face à toutes les turbulences du monde. Il aimait ses amis,
ses camarades, sa compagne, Nadine Tonneau, qui est morte longtemps
avant lui, et, je suppose, sa petite maison de banlieue qu’il avait
aménagée à son goût, ne laissant aucun mur blanc : ils étaient, en
effet, tous recouverts d’affiches de "production artisanale", de
livres issus d’une bibliothèque constamment enrichie depuis
soixante-dix ans (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Mort-d-un-poete-contrebandier-Pierre-Gallissaires-1932-2020


LA VOIE DU JAGUAR • informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective • lavoiedujaguar chez riseup.net • http://lavoiedujaguar.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 2070

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 445

la voix du jaguar c'est aussi ...