Une tribune pour les luttes

"À propos de lʼeffondrement catholique et de quelques autres croyances"

Article mis en ligne le samedi 4 décembre 2021

Étrange, exotique…
La France d’avant 1965 en aurait bien l’air pour ceux qui ne lʼont pas connue et, en particulier, pour ceux nés au XXIe siècle. Cʼest notamment le cas si lʼon observe le rapport quʼy entretenait la population avec la religion, plus exactement avec cette religion alors dominante, mais aujourdʼhui fort méconnue : le catholicisme. Lʼannée 1965 nʼest pas choisie au hasard, cʼest un moment charnière dans bien des domaines pour la société française – historiens et chercheurs en conviennent – ; elle est aussi associée à lʼun des événements majeurs de lʼhistoire de l’Église ainsi quʼau début dʼun brutal décrochage de la pratique religieuse en Europe de lʼOuest. Comment sʼexplique ce phénomène et pourquoi a-t-il été si profond dans ce pays, la France, autrefois désigné comme Fille aînée de l’Église ? Et quʼen est-il en ce début de XXIe siècle, qui semble quant à lui marqué par un retour du religieux ?

De Tristan LEONI

A lire sur le site DDT 21

Première partie

Seconde partie

Article proposé par Philippe

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Communisation c'est aussi ...

0 | 5

Ultragauche c'est aussi ...

0 | 5 | 10