Une tribune pour les luttes

Quelle solidarité ? Objectifs et moyens de l’initiative de solidarité Olga Taratuta

Article mis en ligne le jeudi 7 avril 2022

Tout d’abord notre initiative de solidarité s’adresse plus spécifiquement aux pacifistes (notamment russes et belarus), aux déserteurs et aux réfugiés révolutionnaires des trois pays en guerre.

En effet, nous avons fait le constat de notre expérience (notamment récemment avec l’exfiltration d’anarchistes d’Afghanistan), que tous les réfugiés ne sont pas les bienvenus, notamment ceux qui ont des idées anarchistes ou simplement révolutionnaires, et qu’on ne peut pas compter sur les Etats ou les grandes ONG pour les prendre en compte dans leurs opérations humanitaires d’évacuation.
Mais dans un premier temps, ce qui nous semble important ce n’est pas tant la solidarité financière (nous ne nous faisons pas d’illusion sur les ressources que nous serons capables de mobiliser face à l’immensité des besoins ...) mais plus la solidarité morale et politique. Nous sommes en contacts réguliers avec des anarchistes en Ukraine et en Russie et ils nous ont fait savoir que ce lien était important pour eux, cela les réconforte de savoir que leur voix est entendue ici.
La première solidarité consiste donc à rediffuser les infos (site internet, mails, feuille d’info papier), pour faire savoir que tous les russes ne soutiennent pas Poutine, qu’il y a des sabotages et des désertions au Belarus, qu’en Ukraine certains montent des réseaux d’entre-aide en dehors du circuit étatique, etc ...
Pour en revenir à la solidarité financière, de toute façon il est actuellement très compliqué pour ne pas dire impossible d’envoyer des fonds tant en Ukraine qu’en Russie, pour des questions logistiques et bancaires évidentes. Mais les compagnons russes et d’Ukraine (et notamment Assembleia de Kharkov) nous ont demandé de provisionner des fonds pour "l’après" car les besoins à ce moment-là seront énormes (payer les amendes pour les russes, aider à relancer le mouvement pour les ukrainiens).
Sinon il y a un point sur lequel nous ne souhaitons pas faire de solidarité financière : notre solidarité ne doit pas servir à acheter du matériel militaire pour les unités intégrées dans l’armée ukrainienne, y compris les unités de défense territoriale. Déjà pour des des raisons de principe politiques évidentes. Mais aussi pour des raisons très concrètes :
Seuls les Etats ont les moyens -financiers, juridiques, logistiques, ... - d’envoyer des armes de guerre en Ukraine. Les révolutionnaires toutes tendances confondus en se cotisant ne pourraient envoyer que des lance pierres inutiles ... L’envoi de matériel militaire de façon illégale imposerait de passer par des circuits mafieux qui sont gangrénés par l’extrême droite (du type Claude Hermant,...) avec le risque réel que le matériel envoyé se retrouve dans de mauvaises mains ... Hélas, il y a déjà un cas avéré de matériel tactique envoyé par des compagnons anarchistes espagnols en Ukraine qui s’est retrouvé entre les mains d’un groupe paramilitaire fasciste ....
Par contre avec nos petits moyens, ce que nous pouvons faire en tant que révolutionnaires, c’est appeler les soldats, et en premier lieux les soldats russes et belarus à déserter et leur faire savoir que si ils refusent d’obéir à leurs chefs, s’ils refusent la boucherie, alors ils sont les bienvenus ici. Héberger des déserteurs, c’est dans notre capacité.
Les Etats font campagne pour l’envoi d’arme et pas pour inciter à déserter. Et pour cause : l’envoi d’arme renforce les Etats dans leur bases idéologiques (n’oublions pas que ce qui caractérise les Etats c’est de détenir le monopole de la violence) alors que promouvoir le refus d’obéir aux chefs militaires sape leur autorité ... car si les gens refusent d’obéir c’est le début de la fin ... et cela est vrai là bas comme ici.
Nous tendons la main à celles et ceux qui partagent ces principes et objectifs.
Notre initiative est indépendante de tout parti politique. Elle est strictement laïque.

Мир хижинам, война дворцам !
Paix aux chaumières Guerre aux Palais !
Fraternellement,
Les compagnonnes et compagnons de l’initiative de solidarité Olga TARATUTA

Nous nous inspirons d’Olga Taratuta. Militante révolutionnaire anarchiste juive ukrainienne, née en 1876. Emprisonnés plus de 10 ans dans les prisons tsaristes pour activités révolutionnaires à Odessa entre autre, libérée en février 1917 à la faveur de la révolution, elle fonde la Croix Noire à Kharkov en 1920, pour venir en aide aux détenus politiques du mouvement révolutionnaire, qu’ils soient dans les prisons des russes blancs, des nationalistes ukrainiens ou des bolchéviques. Elle est de nouveau emprisonnée pour ses activités de solidarité par le pouvoir bolchévique, qui finira par la fusiller en 1938. Olga Taratuta est une figure universelle de la lutte sans compromis contre la dictature et pour la liberté.
https://nowar.solidarite.online/blog

Pour une contribution financière :
Bénéficiaire CNT-AIT
IBAN : FR14 2004 1000 0157 3484 5H02 059
BIC : PSSTFRPPPAR
Objet : Solidarité Olga TARATUTA

Contact courriel : contact chez solidarite.online
Par courrier : Solidarité Olga C/O CNT_AIT 7, rue St Rémésy 31000 Toulouse

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Armée/ guerre c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 80

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 555

Solidarité c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 50