Une tribune pour les luttes

Épicerie paysanne : pour que les salarié•e•s entrent dans la coopérative

Dernières nouvelles du 16/01/2022

Article mis en ligne le dimanche 16 janvier 2022

MàJ. 16 janv. 2022 —

Cher.e.s client.e.s, soutiens, sympathisant.e.s, etc...

Tout d’abord, tous nos voeux pour cette année qui commence, en espérant qu’elle soit placée sous le signe de la bienveillance et de l’entraide, et pourquoi pas d’une certaine justice sociale.

Merci une nouvelle fois pour vos multiples manifestations de soutien, l’équipe est épuisée mais tient bon !
Malgré notre désir de vous tenir informé.e.s des suites de la lutte qui a opposé une partie du personnel à l’équipe gérante lors des piquets de grèves tenus les 7,8 et 9 décembre- nous demandons votre patience.
Un mois a passé depuis, et au moment où ce message est rédigé, l’Épicerie Paysanne est en train de subir de profonds changements dont nous ne mesurons pas nous-mêmes encore toutes les conséquences. À ce stade, alors que nous ne sommes sûr.e.s de rien, il nous apparaît prématuré de faire le bilan d’une situation qui évolue quotidiennement depuis la réouverture du magasin le 4 janvier.
Néanmoins, nous avons des raisons de croire, aux vues des derniers rebondissements (car il s’agit bien de cela) , que nous pourrons très prochainement être en mesure de vous en faire le résumé officiel !

En vous remerciant une nouvelle fois de vos soutiens, encouragements, de votre sympathie, et une fois encore de votre patience,

Chaleureusement,

L’équipe de l’Épicerie Paysanne


Soutenez les salarié.es candidats de l’Epicerie Paysanne à accéder au sociétariat !

L’Epicerie Paysanne, rue Léon Bourgeois, est une Scop (Société Participative et Coopérative). Dans une telle structure, un.e salarié.e a vocation à devenir associé.e et le pouvoir est exercé démocratiquement.

Cependant, à l’Epicerie, seul.es deux salarié.es sont associé.es : le gérant et la manageure. Le gérant est à la direction, en tant que co-gérant puis gérant, depuis 13 ans, et a été réélu pour un mandat de 10 ans. Nous sommes bien loin des valeurs de la Scop !

Après trois jours de grève en décembre, soutenue par la CGT - revendications portant sur le respect du code du travail, une augmentation et revalorisation des salaires et une demande d’être plus impliqué.es sur leur lieu de travail ; des employé.es de l’Epicerie ont obtenu une réunion de conciliation avec l’équipe dirigeante. Lors de celle-ci, les 6 salarié.es présent.es ont candidaté pour le sociétariat, qui leur permettrait de devenir enfin décisionnaires de la Scop.

Une assemblée extraordinaire se tiendra ce samedi 8 janvier afin de voter l’entrée ou non des 6 salarié.es dans la Scop. Il.les travaillent tous.tes dans l’Epicerie depuis plus de 2 ans et s’y investissent. Cependant, seul.es les sociétaires peuvent voter, c’est-à-dire le gérant et la manageure. Ceux-ci ont déjà évoqué leurs relations tendues avec les salarié.es candidat.es comme motif éventuel de refus, comparant le sociétariat à un mariage et invoquant un besoin d’amour réciproque...

Pour les 6 candidat.es au sociétariat et la CGT, l’AG de samedi est cruciale et seul un vote favorable pour tous.tes sera une victoire. Tous.tes ou rien n’est gagné.

Les salarié.es candidat.es ont besoin du soutien des client.es et des habitant.es du quartier afin de montrer à l’équipe dirigeante que le respect de leurs droits et des valeurs de la Scop importent !

Une belle année à tous.tes, qu’elle soit douce, énergisante et (vraiment) coopérative !

Signer la pétition :
https://chng.it/ckyz5fNG7k

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Luttes c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1075