Une tribune pour les luttes

Quand la légalité est illégitime il est légitime d’être dans l’illégalité...

Appel du comité chômeurs CGT 13 aux associations et organisations impliquées sur le droit au logement.

Article mis en ligne le mardi 9 janvier 2007

La question du droit au logement, même si elle ne l’avait jamais vraiment quittée, revient avec encore plus de force sur le devant de la scène ces temps ci et c’est heureux.

L’action menée par « Les Enfants de Don Quichotte » ne peut que conforter ceux et celles qui se battent et essaient de se faire entendre quotidiennement pour le respect de ce droit bafoué.

Si l’annonce de la possible mise en place d’un droit au logement opposable peut constituer un pas en avant appréciable pour celles et ceux qui sont engagés dans la lutte y compris juridique, cela ne répond pas à l’urgence.

Hébergements saturés et parfois indignes, appartements laissés vides encourageant la spéculation, constructions neuves réservées aux hauts revenus, taudis hors de prix loués par des marchands de sommeil sans scrupules qui profitent de la situation, travailleurs sociaux bafoués dans leur métier même parce que réduits à l’impuissance, familles condamnées à l’indignité de situations dont elles ne sont en rien responsables,... quand ce n’est pas le froid qui tue... Dans nombre de grandes villes le nombre d’appartements vides se chiffre par dizaines de milliers alors que les pouvoirs publics se refusent aux réquisitions que la loi a prévu et que la simple humanité commanderait...

C’est dans ce cadre que le comité chômeurs des Bouches du Rhône ce week-end encore a réquisitionné 5 appartements pour 5 familles dans une situation intolérable. Ne pas le faire aurait d’ailleurs constitué, pour certaines d’entre elles, une non assistance à personne en danger. Ces 5 réquisitions s’ajoutent à la liste des 422 déjà faites au cours de l’existence du comité, réquisitions qui non seulement ont permis qu’autant de familles aient un toit, mais aussi mis parfois en échec des projets spéculatifs ou de destruction de logements sociaux sans contrepartie de construction équivalente. Nous pensons que ce type d’actions doit s’étendre et se multiplier.

Aussi pour faire avancer ensemble ce droit au logement, dans l’attente d’une vraie réforme revenant à une réelle aide à la pierre sous l’égide du service public qui seule pourra répondre au besoin de logements sociaux, nous lançons un appel :

- Dans nos départements exigeons des maires et des préfets qu’ils assument leurs responsabilités !

- En l’absence de réponse à l’urgence, prenons nos responsabilités d’acteurs de solidarité :réquisitionnons nous mêmes les appartements laissés vides !

- Il y a des périodes de l’histoire où la nécessaire insurrection des consciences ne peut suffire si elle ne se traduit pas en actes...

Pour ce qui nous concerne nous continuerons à nous y employer...

Marseille le 8 janvier 2007

Retour en haut de la page

Soutenir Mille Bâbords

Pour garder son indépendance, Mille Bâbords ne demande pas de subventions. Pour équilibrer le budget, la solution pérenne serait d’augmenter le nombre d’adhésions ou de dons réguliers.
Contactez-nous !

CGT 13 - Comité Chômeurs et Précaires c'est aussi ...

0 | 5 | 10

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4715