Une tribune pour les luttes

La lettre d’information du site "la voie du jaguar"

Cette lettre recense les nouveautés publiées depuis 14 jours

Article mis en ligne le dimanche 9 août 2020

Nouveaux articles


** Digression autour de la question hiérarchique **
par Louis de Colmar - 7 août 2020

Louis Dumont, dans son livre de 1966 "Homo hierarchicus", développe
une thèse tout à fait stimulante pour la compréhension de la société
de castes telle qu’elle s’est établie en Inde. Il considère que
cette société de castes ne peut se comprendre que si l’on rattache
centralement la question hiérarchique au domaine religieux, et non
au pouvoir. Alors que dans nos sociétés occidentales, la question
hiérarchique est rattachée au pouvoir, ce décentrement permet un
autre regard sur notre propre structure sociétale, en particulier
invite à repenser l’articulation du religieux et du pouvoir dans
le contexte de l’État moderne.

L’articulation de la hiérarchie et du pouvoir en Inde peut certes
être abordée comme une particularité locale, il est également possible
d’envisager la question sous un autre angle : ce pourrait aussi être
la confusion de la hiérarchie et du pouvoir en Occident qui pourrait
se révéler une particularité et une exception historique, confusion
qui pourrait être une clé pour expliquer le fait que la modernité ne
réussit décidément pas à se dépêtrer de la question religieuse…

La critique de la modernité s’attache depuis longtemps à tirer des
enseignements des modalités de fonctionnement des sociétés non
étatiques, dans le sillage des travaux ethnologiques et d’anthropologie
sociale, en particulier dans le sillage des travaux de Pierre Clastres
ou de Marshall Sahlins. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Digression-autour-de-la-question-hierarchique

** "Idées pour retarder la fin du monde" **
par Ernest London - 6 août 2020

Ailton Krenak
"Idées pour retarder la fin du monde"
postface d’Eduardo Viveiros de Castro

Ailton Krenak appartient au peuple krenak, dont le territoire se situe
dans la vallée du rio Doce, dans l’État du Minas Gerais, au sud-est
du Brésil, et dont l’environnement est affecté par les extractions
minières. À la fin des années 1980, il participe à la création de
l’Union des nations indigènes, milite et organise l’Alliance des
peuples de la Forêt. Il interroge ici l’"idée d’humanité"
construite au long de "ces deux ou trois mille ans" : "La
colonisation du monde par l’homme blanc européen a largement été
guidée par le principe qu’une humanité éclairée devait aller à la
rencontre d’une humanité, restée dans l’obscurité sauvage, pour
l’irradier de ses lumières. Cette aspiration au cœur de la civilisation
européenne a toujours été justifiée par le postulat qu’il n’existe
qu’une manière d’être ici sur la Terre, une certaine vérité, ou une
conception de la vérité, censée guider la plupart des choix effectués
à différentes périodes de l’histoire."

"Si nous sommes une seule humanité, comment justifier que, selon de
savants calculs, près de la moitié de celles et ceux qui la composent
soient totalement dépossédés des conditions minimales qui leur
permettraient de subvenir à leurs besoins ?" (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Idees-pour-retarder-la-fin-du-monde

** C’est reculer que d’être stationnaire… **
par Jean-Pierre Duteuil - 3 août 2020

À mes amis,

Cela fait plus de trente ans que le virus "genre" est sorti des
éprouvettes des laboratoires universitaires américains, venu, dit-on,
d’Europe, par le biais de la "french theory". Jusque-là, on appelait
sexe social les comportements et les fonctions qu’une société assignait
au sexe biologique. Cela signifiait tout simplement qu’il n’y avait
rien de "naturel" aux attributions que les unes et les autres devaient
assumer dans un milieu et à une époque donnée et qu’il ne s’agissait
là que d’un rapport de forces en faveur de l’un des deux sexes au sein
de la division sexuelle du travail.

Pour toute personne persistant à se projeter dans un autre futur
collectif et égalitaire il était alors évident qu’il fallait combattre,
et si possible abolir, ce sexe social et non en changer, quand bien
même l’appellerait-on autrement.

Transformer le "sexe social" en "genre" a pourtant permis un
génial coup double. Éradiquer à la fois le sexe et le social ne manquait
pas de classe : se couler dans le moule d’un puritanisme renaissant
regardant d’un sale œil la libération sexuelle des années 1970 et, en
même temps, mettre au rancart tout ce qui pouvait suggérer la lutte des
classes et un élan prolétarien ! La fin d’une époque en somme, où se
rejoignent postmodernes et thermidoriens de l’après-68. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/C-est-reculer-que-d-etre-stationnaire

** "L’État français et le génocide des Tutsis au Rwanda" **
par Ernest London - 1er août 2020

"L’État français a, par pur cynisme, choisi le camp qui lui
apparaissait le plus à même de maintenir le Rwanda dans sa zone
d’influence." Raphaël Doridant et François Graner reprennent tous
les éléments constitutifs de la complicité française rassemblés et
analysés depuis vingt-cinq ans. Diplomatique, militaire, financière,
médiatique, celle-ci remonte à la préparation du génocide, s’est
poursuivie pendant et après. Idéologique même, puisque les responsables
politiques et militaires français ont largement répandu la propagande
hutue, la négation du génocide et celle de leur propre rôle.

Ils reviennent sur l’histoire du pays. Avant la colonisation par
l’Allemagne à partir de 1894, puis par la Belgique à partir de 1916,
la société est articulée autour de groupes sociaux qui ne sont
aucunement des catégories ethniques : les Hutus étaient agriculteurs,
les Tutsis éleveurs et les Twas potiers. "Les Européens, imprégnés
de l’idée de hiérarchie des races humaines, projettent ce paradigme
sur les peuples qu’ils découvrent en pénétrant à l’intérieur du
continent africain." Les colonisateurs s’appuient sur une élite tutsie,
assimilée à une "race" supérieure, pour asseoir leur domination et
enseignent cette supériorité sur la base pseudo-scientifique du mythe
d’un ancien peuplement hamitique éthiopien venu "civiliser" les
"Nègres" de la région. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/L-Etat-francais-et-le-genocide-des-Tutsis-au-Rwanda

** Contre RTE et EDF, rencontrons-nous **
par L’Amassada - 30 juillet 2020

Les juges ont fini par comprendre dans quel état de nécessité se
trouvent les lanceurs d’alerte qui se battent contre le transformateur
de Saint-Victor-et-Melvieu. Le même état que tous les militants qui
résistent ici et ailleurs et partout contre les projets inutiles,
liberticides, écocides que les dirigeants de tout poil s’ingénient à
promouvoir. En effet le tribunal de Rodez a acquitté les quatre
camarades et condamne RTE (Réseau de transport d’électricité, filiale
d’EDF) à rendre les terres aux paysans, à verser des dommages et
intérêts au village pour troubles de l’ordre social, à réparer les
préjudices subis par l’Amassada sous forme de nuits blanches et
inhalation de gaz lacrymogène. Il condamne, en outre, à faire publicité
de leurs excuses, les nombreux gendarmes qui ont accepté des missions
de mercenariat au service d’intérêts industriels criminels.

Eh bien non, c’est pas vrai, c’est un rêve, c’est une vilaine
blague.

Les inculpé·e·s du 12 octobre 2019 écopent de quatre à sept mois de
prison avec sursis, de un mois avec sursis pour refus de se soumettre à
la violation de leur ADN, cinq ans d’interdiction de se rendre sur le
site de RTE, 100 euros par gendarme plaignant pour préjudice moral.
(...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Contre-RTE-et-EDF-rencontrons-nous


LA VOIE DU JAGUAR • informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective • lavoiedujaguar chez riseup.net • http://lavoiedujaguar.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 2065

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 435

La voie du jaguar c'est aussi ...

0 | 5

Luttes c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1025