Une tribune pour les luttes

Libération immédiate de Georges Ibrahim Aballah

En supplément, un texte de Soraya Chekkat

Article mis en ligne le jeudi 4 février 2016

À partir du 21 mars, journée contre le racisme nous lançons la semaine "Luttes de l’immigration et Georges Abdallah"....
Les actions pour Georges ne peuvent solliciter aucune aide institutionnelle.
Nous en appelons à votre solidarité pour que cette semaine soit aussi la vôtre,
Lien pour faire un don :
https://www.lepotcommun.fr/pot/d7epzs22

Cette année sera celle des luttes de l’immigration et de Georges Ibrahim Abdallah...Ce prisonnier politique crie du fond de sa geôle ses aspirations ...

http://liberonsgeorges.over-blog.com/
LIBÉRATION IMMÉDIATE DE GEORGES ABDALLAH COMMUNISTE RÉVOLUTIONNAIRE ARABE - MILITANT DE LA CAUSE PALESTINIENNE

[ n° 2388/A221, CP Lannemezan, 204 rue des Saligues, BP 70166, 65307 Lannemezan, 204 rue des Saligues, BP 70166, 65307 Lannemezan]

Texte de Soraya Chekkat :

Georges Ibrahim Abdallah et les luttes de l’immigration.

"Vous m’avez jugé comme vous avez jugé les bandits des Aurès". C’est cette phrase prononcée par Georges Ibrahim Abdallah en 1987 lors de son procès qui motivera mon engagement à ses côtés.

Les Bandits des Aurès qui sont-ils ?
Des résistantEs algérien.ne.s qui se sont soulevéEs contre la machine coloniale, contre la hagra impérialiste. Qui se sont battuEs pour leur liberté, habitéEs par des idéaux de justice et d’égalité. Ils et elles ont pris les armes pour ne plus avoir à subir les coups de L’ oppresseur. Ils et elles ont lancé un front rayonnant à l’international pour dénoncer la torture, les viols, les massacres collectifs...Ils et elles se sont battuEs pour leur dignité malgré le 8 mai 1945, le 17 octobre 1961, le 20 août 1955...jusqu’au bout, jusqu’à l’indépendance. La France impérialiste a fait de ces valeureux et valeureuses combattantEs des bandits, des terroristes MAIS qu’on se le dise ; salir l’honneur des Hommes et des Femmes est l’arme des lâches. Elle a guillotiné pour l’exemple des prisonniers politiques comme Ahmed Zabana. Elle légitime sa conception de la pacification par des décisions d’injustice... Procédé classique : Une police impérialiste, une justice impérialiste, le dash deux en un qui masque les tâches et donne l’illusion de propreté au vrai coupable dont les mains sont immaculées du sang des martyrEs et des peuples occupés. De Mostefa Ben Boulaid à Zighout Youssef à Larbi Ben M’hidi et de tous leurs frères et sœurs de lutte. Qui oserait aujourd’hui parmi nous ne pas légitimer leur combat , leur choix et par là-même déshonorer leur mémoire ?

Georges Ibrahim Abdallah, qui est-il ?
Un résistant libanais qui s’est, avec ses camarades de lutte, soulevé contre la machine coloniale, contre la hagra impérialiste. Il s’est battu pour la liberté de son peuple suite à l’agression sioniste du Liban. Habité par des idéaux de Justice et d’Égalité. Il a pris les armes pour ne plus avoir à recevoir les coups de L’ oppresseur ayant frappé si fort. Il a lancé un front révolutionnaire qui rayonnera à l’international faisant de la lutte du peuple palestinien partie intégrante de ses revendications anti-impérialistes. Il s’est battu pour la dignité de son peuple face aux soutiens des puissants à l’entité sioniste... Jusqu’au bout et encore aujourd’hui, du fond de sa cellule il rêve qu’on arrache l’indépendance de la Palestine. La fRance impérialiste a fait de ce valeureux combattant un bandit, un terroriste. Elle l’enferme pour l’exemple : 32 ans de prison ! Elle légitime sa conception de la lutte contre le terrorisme en foulant au pied l’indépendance de la justice et les grands principes du droit : Georges aura été le laboratoire vivant d’un système expérimental des pires machinations juridico-administratives pour le maintenir enfermé. Procédé classique : il use de mensonges éhontés relayés par les merdia à la botte de la ripouxblique pour salir l’honneur d’un Homme en lui collant moult affaires d’attentats dont on sait aujourd’hui qu’il en était parfaitement étranger. Pasqua disait d’ailleurs : "Le peuple de fRance a besoin d’un bouc émissaire pour être rassuré". Georges Ibrahim Abdallah, le candidat idéal pour masquer la culpabilité des vrais assassins, des vrais marchands d’armes, des faiseurs de guerre....De sa résistance au Liban à son combat pour la Palestine, de sa dénonciation sans compromission de l’impérialisme et du capitalisme à sa solidarité avec tous les prisonnierEs politiques dans le monde. Qui oserait parmi nous, aujourd’hui, délégitimer son combat, son choix et ainsi déshonorer sa lutte...notre lutte.

Et nous, qui sommes nous ?
HéritierEs et acteurs-actrices des luttes de l’immigration, nous sommes portéEs par le souffle de 1954, nos cœurs battent au rythme de la Palestine, notre cadence fait écho au tam-tam des luttes africaines....Notre destin est marqué au fer rouge de l’impérialisme et nos vies sont parsemées des embûches du continuum colonial.De la mechta aux bidonvilles, des camps de la SAS à la cité de transit, de l’Autre 8 mai 1945 au 17 octobre 1961 , de la BNA à la BAC, du code de l ’indigénat à la déchéance de nationalité, du "français musulman" à l’islamophobie, de l’opération plomb durci au port de la kippa à l’assemblée, du blocus de Ghaza à l’impunité internationale, de Marwan Barghouti à Georges Ibrahim Abdallah. Les héritierEs des luttes anticolonialistes que nous sommes.....sommes sur le même front de lutte : Que cela soit au nom de la mémoire, au nom de la survie, au nom de la dignité, nous nous attachons à honorer la mémoire de ceux et celles qui ne sont plus, happéEs par le système, mais dont l’aura guide nos pas...Nous mettons un point d’honneur à être aux côtés de ceux et celles qui luttent encore contre un système qui les écrase ! Que tu choisisses le Che, Lumumba, Sankara, Abane Ramdane, ou toute autre figure historique de la résistance à l’impérialisme tu choisis une sœur -un frère de Georges ! Tu choisis la lutte, tu choisis d’être contre l’oppresseur , tu choisis de dire stop à la hagra, tu choisis de transmettre leur message...
C’est pour cela que j’ai choisi de défendre Georges Ibrahim Abdallah, parce qu’on l’a jugé comme on a cessé de juger les mienNEes, parce qu’on le criminalise comme on ne cesse de criminaliser mes frères et mes sœurs militantEs !
Parce qu’on enferme sa voix comme on refuse d’entendre la nôtre !
Georges Ibrahim Abdallah doit être au cœur des luttes de l’immigration . 
Nous devons d’une même voix exiger sa libération.
Georges Ibrahim Abdallah n’est pas un mythe.
 Il est toujours vivant et plus que jamais en lutte , digne et debout !
Et nous ?

"Honneur aux peuples en lutte ! 
Gloire aux martyrs !
Mort à l’impérialisme et à ses chiens de garde sionistes !"* 

Courage aux familles qui résistent !
Paix aux victimes du racisme et des violences d’état !
Honte aux paternalistes et khobzistes de tout bord !

Georges Ibrahim Abdallah vaincra et nous avec !

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Colonialisme/esclavage c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

Enfermement c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 60

fRance / Libertés fondamentales c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 785

Impérialismes c'est aussi ...

0 | 5 | 10

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 350

Justice c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 150

Luttes c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 970

Palestine c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 90

Santé c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40