Une tribune pour les luttes

La Gazette de Mut Vitz 13

LGdMV13 #8 - Juin 2022

Des nouvelles des luttes

Article mis en ligne le lundi 4 juillet 2022

Bienvenue au huitième numéro de la « Gazette de Mut Vitz 13 »

La Gazette de Mut Vitz 13
Un café rebelle et zapatiste

La Gazette de Mut Vitz 13

#8 - Juin 2022

Sommaire



mutvitz13

Bienvenue au huitième numéro de la « Gazette de Mut Vitz 13 ».
Encore une Gazette qui se fait attendre !
Cette Gazette est la première après l'Assemblée Générale de Mut Vitz 13, qui se tint à la Casa Colorada, Marseille, le samedi 14 mai. Pour celles et ceux parmi vous qui n'ont pas renouvelé leur souscription au café zapatiste, ce sera la dernière Gazette, car elle est destinée aux souscripteurs. Cependant, sachez que la Gazette est publiée, au moins en partie, sur le site de Mille Bâbords, site que nous vous invitons vivement à consulter.
Vous y trouverez également deux communiqués :
Le premier, du Collectif Stop EDF Mexique, que nous avons soutenu en 2021, nous parle de l'évolution préoccupante du projet de quatrième parc éolien d'EDF dans l'isthme de Tehuantepec et des luttes locales contre ce projet mortifère. Ceci dit, comme vous allez voir, les toutes dernières nouvelles nous permettent d'espérer une victoire prochaine de cette lutte.
Le deuxième communiqué nous arrive du Centre des Droits Humains Fray Bartolomé de Las Casas et nous informe de la poursuite des violences contre les communautés zapatistes, dans ce cas de celle de Nuevo San Gregorio


stopedfmexique

Dernières actualités du projet éolien d'EDF au Mexique


Bonjour à toutes et tous !

Nous voulions vous donner des nouvelles de la lutte contre le quatrième parc éolien d'EDF dans l'isthme de Tehuantepec. Comme nous vous l'écrivions en février, après avoir réactivé un processus illégitime de consultation, EDF a réussi à entériner de façon expéditive la "validation" du projet.
Nous avions publié un
communiqué qui expliquait la situation et pourquoi ce processus de consultation était fallacieux et un outil de plus pour l'avancement du projet.
Depuis, le syndicat Sud Energie s'est joint à nous dans ces dénonciations en écrivant une lettre directement au PDG d'EDF, que vous pouvez lire ici
Le lancement des travaux peut maintenant intervenir à tout moment. Pour les comuner@s d'Union Hidalgo et opposant-es à ce projet qui met en péril leurs terres communales, un espoir résidait dans la réforme électrique que voulait impulser le président méxicain AMLO: celle-ci impliquait de renationaliser le secteur et limiter la mainmise du privé et des multinationales étrangères sur l'électricité au Mexique. En accord avec cette volonté de réforme, il y a quelques semaines, la SENER, le Secrétariat de l'Energie, avait convoqué une réunion avec les comuner@s pour les informer de sa volonté de stopper le projet. Malheureusement, il y quelques semaines de cela, en avril dernier, cette réforme électrique a été refusée au Parlement mexicain par l'opposition.
Dans un tel contexte, il faut donc redoubler dans nos efforts de dénonciation et notre soutien avec les peuples en lutte contre le projet d'EDF! Vous pouvez diffuser notre communiqué, la lettre de Sud Energies, notre pétition
et plus largement ces informations pour réclamer à EDF, plus que jamais, l'abandon de son projet mortifère!

La lucha sigue! Fuera EDF !
Le Collectif Stop EDF Mexique



Pendant l'élaboration de cette gazette, nous avons appris que la compagnie mexicaine CFE (Comisión Federal de Electricidad) a annulé ce 2 juin les contrats d’achat d’énergie électrique qu’elle avait signés avec EDF en 2019. Cette décision, annoncée par le tribunal du premier district d’Oaxaca, permet l’abandon officiel d’un projet éolien d’EDF, Gunaa Sicaru. Quoique avec des pas feutrés, les comuneros et comuneras de l'Union Hidalgo ont émis, ce 3 juin, un autre communiqué dans lequel, entre autres, affirment :

Nous demandons aux autorités des trois niveaux de gouvernement de prioriser le respect du décret fédéral du 17 juin 1964, qui reconnaît le patrimoine territorial du noyau agraire de Juchitán et de ses annexes, publié au Journal Officiel le 13 juillet de la même année. Nous leur demandons aussi d'éviter la réaffectation de la terre et sa privatisation avec des mécanismes trompeurs et frauduleux, qui font que la terre devienne une marchandise et cesse d'avoir un lien avec la vie. Cette réalité accroît la convoitise et la dépossession du territoire par les uns et les autres, mettant en danger le patrimoine territorial et ses réserves naturelles, au détriment des générations futures.
Notre lutte est plus forte que jamais, car nous avons maintenant la possibilité de restituer ces terres, de regarder vers de nouveaux horizons et de traiter des questions laissées en friche. Les conflits frontaliers avec d'autres peuples frères doivent également être résolus par le dialogue ou par la voie judiciaire si nécessaire, car la terre et le territoire doivent être défendus. La défense de la terre est une obligation pour tous. Plus jamais une communauté indigène sans conscience sociale et ignorant ses droits.


FrayBa

Les actions de violence contre la communauté zapatiste de Nuevo San Gregorio se poursuivent

Les attaques contre l'autonomie, cette fois-ci dans la commune zapatiste de Nuevo San Gregorio, par le groupe agresseur toléré par les trois niveaux de gouvernement, s'intensifient.


San Cristobal de Las Casas, Chiapas, Mexique, 20 mai 2022, Action Urgente n° 6, 20 mai 2022

  • Les menaces contre l'autonomie zapatiste s'approfondissent, elles encerclent les terrains du Lycée Autonome.
  • État mexicain responsable et complice face aux actions qui minent l'autonomie zapatiste.
Hier, les Brigades Civiles d'Observation (BriCO) installées dans la ville de Nuevo San Gregorio dans la municipalité autonome rebelle zapatiste de Lucio Cabañas au Chiapas, Mexique (municipalité officielle de Huixtán) et le Conseil de bon gouvernement « Nouvelle aube dans la résistance pour la Vie et pour l'Humanité », Caracol 10 « La floraison de la graine rebelle » ont documenté de nouvelles attaques qui mettent en danger la vie, la sécurité et l'intégrité personnelle de 6 familles des Bases de Soutien de l'Armée Zapatiste de Libération Nationale (BAEZLN).
À 8h29, le groupe d'agresseurs a de nouveau retiré les barbelés qui se trouvent à côté de l'école secondaire autonome, fermée depuis environ deux ans et demi en raison d'attaques constantes. Les BAEZLN sont en résistance et en défense du territoire récupéré. Dans ces circonstances, il y a un grand risque pour leur vie, leur sécurité et leur intégrité parce que le groupe agresseur a lancé la menace de les déplacer de force et de fermer les maisons où ils vivent, ce qui causerait préjudice aux BAEZLN et aux observateurs des droits humains solidaires.
Les BAEZLN mènent la défense de leur terre et de leur territoire dans un contexte de violences constantes, de menaces et d'assassinats dus à l'action des groupes armés sur leurs terres et leurs ressources naturelles. Dans la ville de Nuevo San Gregorio, il a été difficile de planter des cultures en raison de la dépossession des terres, provoquant un manque de nourriture de base pour les gens. Ces événements continuent de se produire sous l'observation des gouvernements d'Andrés Manuel López Obrador au niveau fédéral et de Rutilio Escandón Cadenas au niveau de l'État. L'État mexicain est indifférent et néglige de mettre en œuvre une action efficace pour désactiver la violence contre les BAEZLN, qui sont les défenseurs et les gardiens de leur territoire, ce qui précède peut générer une situation d'une plus grande ampleur dans les violations graves des droits humains.
Par conséquent, le Centre des Droits Humains Fray Bartolomé de Las Casas, demande instamment l'intervention du gouvernement mexicain de manière efficace et dans le respect des droits collectifs du peuple zapatiste de Nuevo San Gregorio, comme indiqué dans la loi pour le dialogue, Conciliation et paix digne au Chiapas, les Accords de San Andrés, la Convention 169 de l'OIT, les déclarations de l'OEA et des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et notre Magna Carta, pour respecter l'autonomie et l'autodétermination du Territoire récupéré par l'EZLN.
De même, nous demandons à la société civile nationale et internationale de montrer leur solidarité en envoyant des expressions de répudiation contre l'omission de l'État mexicain et l'augmentation de la violence dans la communauté de Nuevo San Gregorio, à :


Merci d'avoir lu cette gazette, nous espérons que vous l'aurez trouvée intéressante.
Pour tout commentaire sur cette « gazette », ne répondez pas à ces messages, car ceci est une liste de diffusion et non de discussion. Écrivez-nous plutôt à mutvitz13@no-log.org. Nous serons ravis de vous lire.
Salut !

Mut Vitz 13, 2021
mutvitz13@no-log.org
Licence Creative Commons

Retour en haut de la page

Amérique Latine c'est aussi ...

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 560

Luttes c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1080

MUT VITZ 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 70

Solidarité c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 55